Bob Chiarelli

Électricité: Chiarelli défend son gouvernement

Le ministre de l'Énergie, Bob Chiarelli, a répondu mardi aux critiques du Nouveau Parti démocratique (NPD) qui avait avancé, 24 heures plus tôt, que des clients d'Hydro Ontario avaient déboursé plus d'un milliard de dollars pour compenser l'exportation d'électricité en deçà du prix courant.
«C'est complètement faux», a tranché le ministre Chiarelli, en marge d'une annonce pour venir en aide aux élèves de sa circonscription d'Ottawa-Ouest-Nepean.
«En fait, c'est le contraire. Depuis 2006, l'importation et l'exportation d'électricité ont généré 2 milliards$. En 2013, nous avons fait un profit de 300 millions$. Vous savez, la province achète et vend de l'électricité. Parfois, elle est vendue moins cher, pour diverses raisons techniques, et parfois elle la vend pour faire un profit. C'est plus fréquent que la province fait un gain», a-t-il précisé.
Lundi, le critique du NPD en matière d'énergie, Peter Tabuns, a accusé l'Ontario de vendre de l'électricité à prix réduit. À son avis, les clients d'Hydro Ontario ont dû verser, en moyenne, 220$ de plus que l'an dernier pour subvenir aux besoins du Québec, du Manitoba et même des États-Unis. «Nous avons fait nos mathématiques», avait plaidé M. Tabuns.
«Ses calculs sont incorrects. Il n'a pas vérifié auprès du Independent Electricity System Operator. Mais vous n'avez pas besoin de me croire sur parole! rétorque le ministre Chiarelli. Cette société gère l'achat et la vente d'électricité au-delà de nos frontières. Ils ont fait leurs calculs, et ce sont eux qui ont établi qu'il y avait eu un profit de 300 millions$ l'an dernier.»
«Nos surplus permettent de réduire les coûts aux usagers», a-t-il conclu.