Les cinq candidats du PQ en Outaouais: Cédric Sarault (Gatineau), Yves Morin (Chapleau), Jean François Primeau (Papineau), Gilles Aubé (Hull) et Maryse Vallières Murray (Pontiac).

Du rattrapage en éducation souhaité

Le Parti québécois veut faire du rattrapage en enseignement supérieur une priorité pour la région, mais refuse de chiffrer son engagement et de préciser à quelle vitesse il entend agir.
Les candidats péquistes accusent les libéraux d'être responsables du retard historique dont est victime la région en éducation supérieure. L'Alliance pour la cause de l'enseignement supérieur en Outaouais (ACESO) précise que l'Outaouais compte 85 programmes de formation de moins que la Mauricie et 66 de moins que le Saguenay-Lac-Saint-Jean.
«Il sera extrêmement important d'accompagner nos institutions et de les doter des programmes pour exercer le rattrapage, a indiqué le candidat péquiste dans Chapleau, Yves Morin. Nous accompagnerons l'Université du Québec en Outaouais dans ses demandes de programmes parce que c'est par la formation que nous pourrons continuer de faire prospérer la région.» Ce dernier précise que plusieurs programmes de formation dans les sciences de la santé sont déjà dans les cartons.
Comme les libéraux avant eux, les péquistes demeurent toutefois vagues sur la façon dont ils entendent réaliser cette promesse et à quelle vitesse ils souhaitent faire le rattrapage. «Nous irons le plus rapidement possible dans la mesure où nous respectons le cadre financier qui a été déposé par Nicolas Marceau avant la campagne électorale, a ajouté M. Morin. Nous sommes des gens sérieux et nous ne ferons pas de promesses que nous ne pouvons pas réaliser.»
Devant l'insistance des médias, le candidat péquiste dans Papineau, Jean-François Primeau, a déclaré qu'il était impossible pour sa formation politique de préciser cette promesse. «Nous ne pouvons pas aller dans les détails comme ça, a-t-il lancé. Nous ne pouvons pas donner des dates avec un échéancier. Nous disons que nous allons améliorer la situation à l'intérieur d'un mandat. C'est déjà un plus.»
Le candidat péquiste dans Hull, Gilles Aubé, a répété l'engagement pris la semaine dernière de doter la région d'une faculté satellite de médecine de l'Université McGill en Outaouais. Le PQ souhaite aussi augmenter l'offre de service au CLSC de Saint-André-Avellin et travailler à réaliser la construction d'un nouveau CHSLD à Maniwaki. Le DrAubé a aussi recyclé la promesse d'un enfant, une place en garderie, sans toutefois s'engager à créer de nouvelles places, hormis celles déjà annoncées.
M. Primeau a ajouté vouloir bonifier le transport collectif dans le milieu rural et appuyer les efforts de Tourisme Outaouais pour développer la route touristique les Chemins de l'eau qui doit, dit-il, permettre de redonner vie à la route 148.