Dream A Little Dream, de Pink Martini & The Von Trapps

Les descendants des von Trapps, dont le monde entier a pris connaissance du destin dans La Mélodie du bonheur, avaient déjà marié leurs voix à celle de Rufus Wainwright, sur le précédent disque de Pink Martini.
Les voici à l'avant-scène, sur ce Dream A Little Dream où le collectif mené par Thomas Lauderdale se met musicalement à leur service (ne cherchez donc pas la voix de l'autre «moitié» de Pink Martini, China Forbes). Sofia, Melanie, Amanda et August von Trapps chantent tantôt en choeur, à trois ou en solo, tantôt en allemand, en japonais ou en mandarin.
Dans le pur esprit Pink Martini, quoi, mais sans le renouveler non plus. On a donc droit à l'originale Friend comme à des reprises de Fernando d'ABBA et Le premier bonheur du jour, popularisée par Françoise Hardy.
Cela dit, il est touchant d'entendre Charmian Carr (qui a incarné Liesl) entonner Edelweiss avec les von Trapps.