Drame à la garderie: le coroner a complété son examen

Le coroner a déposé ses conclusions concernant le meurtre-suicide survenu au printemps dernier dans la garderie Racines de vie Montessori de Gatineau.
Le 5 avril, Robert Charron, l'ex-conjoint de la directrice de la garderie, a fait irruption aux 225 et 229, rue Gamelin, dans le secteur Hull. Il y a abattu un éducateur d'origine française, Neil Galliou, pour ensuite tenter de mettre le feu dans le bureau de la directrice. Robert Charron s'est ensuite suicidé.
Plus de 50 enfants fréquentaient l'endroit au moment du drame. Aucun d'entre eux n'a été blessé.
Le coroner précise dans son rapport que M. Charron «vivait difficilement ses problèmes conjugaux, mais refusait de consulter à ce propos». Le couple était séparé depuis quelques jours, précise la coroner.
L'autopsie pratiquée sur M. Galliou, 38 ans, confirme que le décès est attribuable à un «traumatisme facio-cranio-cérébral et thoraco-abdominal» par arme à feu. La victime avait son statut de résident permanent au Canada depuis 2012. Il travaillait depuis quelques mois dans la garderie.
M. Galliou se trouvait seul au 229 Gamelin en compagnie de cinq poupons. Les coups de feu ont retenti vers 10h20. L'éducateur a été atteint de plusieurs projectiles.
Robert Charron, 49 ans, de Denholm, s'est enlevé la vie avec la même arme à feu.