Marc Dorion

Dorion goûtera encore aux Jeux

La conquête de l'or en 2006 à Turin l'a marquée. Marc Dorion n'était qu'une recrue. Il avait 18 ans à l'époque.
La déception d'être exclu du podium à Vancouver l'a hanté lors des quatre dernières années. Le Canada avait terminé quatrième.
Dorion aura une chance d'effacer ce dernier souvenir. La place de l'attaquant de Bourget a été confirmée samedi au sein de l'équipe de hockey sur luge qui se rendra à Sotchi, du 7 au 16 mars, en vue des Jeux paralympiques.
«Nous aurions voulu gagner en 2010, mais ça ne passe pas tout le temps comme on veut. Ça fait partie du sport. On veut se reprendre», a soutenu Dorion, hier, au lendemain du dévoilement de l'alignement du Canada.
Équipe expérimentée
On y retrouvera 16 des 17 joueurs qui ont aidé le pays à gagner l'or l'an dernier aux championnats du monde en Corée du Sud. Le seul nouveau visage dans le lot? Une recrue d'Ottawa, Ben Delaney, qui n'a que 17 ans.
Ça rappelle un peu l'histoire de Dorion, atteint de spina-bifida, qui a percé l'équipe canadienne en tant qu'un ado de 15 ans.
«Je sais c'est quoi être le petit nouveau, de vivre des premiers Jeux. J'ai appris à le connaître depuis un an, a dit Dorion. Il (Ben) a participé aux essais la saison dernière, mais il s'était blessé.»
Sauf que cette fois-ci, un Delaney en santé a gagné son pari. Ce dernier joue à l'attaque.
Le Canada sera une formation bien différente de celle de 2010 à Vancouver. Seulement huit joueurs qui ont vécu ce tournoi feront le voyage en Russie.
«Nous avons cinq ou six vétérans qui ont pris leur retraite après ces Jeux-là. Il y a eu beaucoup de changements, mais ça va bien en ce moment.»
Dorion et sa bande ont gagné l'or au Tournoi des quatre nations à Sotchi en août, triomphant aussi au Défi mondial tenu le mois dernier à Toronto.
«Nous avons disputé aussi quelques parties hors-concours contre les États-Unis. Il nous reste quelques camps d'entraînement avant notre départ vers la Russie. Je pense que nous allons très bien faire aux Jeux.»