Les Olympiques AA célèbrent leur championnat au tournoi bantam Royal-Brassard.

Deux champions, un finaliste pour l'Outaouais

Pour sa première présentation au Complexe Branchaud-Brière, le Tournoi bantam Royal-Brassard de Gatineau aurait difficilement pu demander mieux qu'un doublé d'équipes outaouaises qui a passé bien près d'être un triplé.
Tentant d'imiter les Olympiques de l'Outaouais, qui ont remporté le titre dans la classe AA grâce à un gain de 3-1 contre le Noir et Or de Mortagne, l'Intrépide bantam AAA n'avait plus d'essence dans son réservoir une fois rendu en finale et il s'est incliné contre sa bête noire, les Conquérants des Basses-Laurentides, par le même pointage.
Par la suite, dans une finale toute gatinoise dans la catégorie BB, les Avalanches ont eu raison des Ambassadeurs 1-0, l'unique filet étant l'oeuvre de Mathieu Cloutier alors que Jonathan Demers signait le jeu blanc devant le filet.
L'Intrépide, qui avait remporté sa demi-finale en matinée 3-2 contre les Lions du Lac St-Louis, a raté quelques bonnes chances d'ouvrir le pointage au premier tiers, puis il a vu les Conquérants y aller de trois buts au deuxième tiers, dont le premier en avantage numérique. L'Outaouais a obtenu quelques jeux de puissance (huit en tout) par la suite, dont deux avantages numériques de deux hommes, mais il a été incapable d'en profiter pour revenir dans le match. En troisième, seul Marc-Olivier Caron, en désavantage numérique, est parvenu à déjouer le gardien Kevin Mandolese, joueur du match pour les champions.
«On n'a pas réussi à capitaliser sur nos avantages numériques et je suis obligé de dire que c'est la différence dans le match, analysait l'entraîneur de l'Intrépide Stéphane Bertrand après coup. On jouait contre une puissance, un club qu'on connaît bien puisqu'ils nous ont battus pour une quatrième fois, mais on a joué notre meilleur match contre eux... Je suis fier de mon équipe, atteindre le top 2 ici, c'est au-delà de nos espérances.»
Les Olympiques, de leur côté, ont réussi à solutionner le gardien du Noir et Or, Nicolas Cloutier, à leur deuxième tentative du tournoi, eux qui avaient perdu leur premier match 3-2 jeudi dernier contre son club.
De Mortagne a pris les devants 1-0 en première période sur une attaque à cinq, mais un bel effort individuel de Maxime Campeau pour s'échapper et créer l'égalité a réveillé les siens. Zach Shaver a ensuite brisé l'égalité moins de deux minutes plus tard, et Simon Hupe a ajouté un but d'assurance sur un tir anodin en début de troisième pour assurer la victoire des siens.
«On a montré beaucoup de caractère en jouant contre un des meilleurs gardiens de la Ligue élite du Québec. Il commençait à jouer dans la tête de mes joueurs avec de gros arrêts. Ça a pris une étincelle, un gars (Campeau) qui s'est donné corps et âme pour obtenir une échappée. On dirait que ça a donné confiance à tout le monde. On a compté deux minutes plus tard et après, les gars ont dit, 'On ne perd pas de match-là'. Les jeunes sont allés chercher de l'énergie je ne sais pas où, après notre victoire du matin», a souligné l'entraîneur des Olympiques Junior Leduc, en parlant d'un gain de 4-3 en tirs de barrage contre la Rive-Sud en demi-finale.
Juste auparavant, en finale du niveau CC, les Cantonniers de Magog ont pour leur part blanchi les Stars de Lachute.