Le parc aquatique Calypso.

Deux autres poursuites contre Calypso

Le parc aquatique Calypso, à Limoges, est à nouveau la cible de poursuites de plaisanciers qui ont eu du fil à retordre dans leurs structures.
Deux autres poursuites, intentées ces dernières semaines, totalisent deux millions de dollars.
Une femme de 20 ans d'Ottawa a présenté sa requête en Cour supérieure de l'Ontario, affirmant qu'elle a été blessée au dos en étant éjectée d'une glissade d'eau.
Les documents de la cour révèlent que Katherine Noah prenait place sur un toboggan pneumatique, qui a frappé le bord du bassin d'eau, au pied de la glissade, la projetant sur une dalle de béton.
Elle réclame des dommages de 1,75 million$ à Calypso Parc Inc.
Le 28 mai dernier, une touriste de North Kawartha, près de Peterborough, a intenté une poursuite de 225 000$ devant le même tribunal. La femme dit avoir subi des blessures au visage et à la tête, dans la piscine à vague, le 25 juillet 2010.
Le 28 juillet 2012, Mme Noah a descendu la glissade Orange Bobsleigh, qui peut accueillir quatre personnes sur un canot pneumatique. «Les glisseurs ne sont pas attachés sur l'embarcation», lit-on dans la requête.
Toujours selon la poursuite, le toboggan aurait fait de l'aquaplanage et poursuivi sa course pour heurter le bord du bassin, à l'autre bout de celui-ci, ce qui a eu pour effet de projeter la jeune femme, assise devant, sur le béton entourant le bassin. «Ses mains étaient correctement agrippées aux poignées.»
Plus de détails dans Le Droit du 9 juillet 2014