Créé en 2008, l'association Parents orphelins épaule ceux et celles qui vivent difficilement le deuil de l'enfant qui devait naître ou qui est mort avant l'âge d'un an.

Deuil périnatal: services améliorés au CSSSG

Les efforts d'infirmières du CSSS de Gatineau pour mieux épauler les parents qui doivent composer avec le deuil de leur nouveau-né ont été salués, lundi.
Se sentant parfois dépourvues dans de pareilles circonstances, des infirmières ont entrepris «d'humaniser» les soins aux familles lors d'un décès périnatal.
Depuis deux ans, quelque 45 familles ont bénéficié de services améliorés. Et des dizaines d'employés ont suivi des formations et ont participé à des ateliers dans le but d'alimenter leur réflexion sur le deuil.
Le projet d'amélioration des soins et des services sur le deuil périnatal a retenu l'attention de l'Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), qui a remis un certificat à ses instigatrices.
Le programme vise à appuyer les parents endeuillés et à préparer les infirmières à faire face à ces situations délicates.
Divers outils ont été développés et mis en place. Des affiches discrètes sont apposées sur la porte des chambres des parents pour respecter leur intimité. On leur remet également une trousse d'information sur les étapes du deuil. Un photographe professionnel est aussi à leur disposition.
La nouvelle approche a permis de tripler le taux de participation aux groupes de soutien au deuil.
Le succès du projet a été documenté par un groupe de recherche à l'Université du Québec en Outaouais. Des hôpitaux du Québec s'inspirent d'ailleurs des travaux du Centre d'études et de recherche en intervention familiale de l'UQO.