Michael Ferguson

Des vétérans attendent encore trop pour des soins

Le ministère des Anciens combattants doit faire plus pour surmonter les obstacles qui ralentissent l'accès des vétérans aux services et prestations. Un vétéran sur cinq doit attendre plus de huit mois avant d'avoir le feu vert pour accéder à des soins de santé mentale répondant à ses besoins.
Dans son rapport de l'automne 2014, déposé au Parlement mardi, le vérificateur général Michael Ferguson dévoile les résultats de sept audits réalisés sur des activités et programmes du gouvernement fédéral.
Dans ces audits, le vérificateur Ferguson constate que dans plusieurs cas, les ministères ne considèrent pas la totalité des impacts concrets de leurs activités, et manquent des occasions de vérifier s'ils atteignent les résultats souhaités.
Outre l'accès aux services de santé mentale pour les vétérans, le rapport évalue notamment la conservation des documents à valeur historique du gouvernement, l'assistance fournie par le gouvernement dans le cas d'une crise humanitaire dans un pays en développement, l'exécution du contrat du Programme de réinstallation intégré, le programme Nutrition Nord Canada et l'aide financière accordée à l'industrie automobile.