Toutes les équipes de la LHJMQ seront représentées par des dépisteurs, dans le cadre d'un tournoi midget d'envergure qui a lieu à Gatineau à partir d'aujourd'hui.

Des centaines de dépisteurs à Gatineau

Deux fois par saison, les 26 formations midget espoir du Québec sont rassemblées dans un même endroit pour y disputer un tournoi en compagnie de deux équipes constituées des meilleurs joueurs de 14 ans de la Belle Province.
À compter de ce matin, ce jeune talent sera réuni à Gatineau pour la première fois de l'histoire de la Ligue d'excellence du Québec. Le midget espoir, c'est un circuit majoritairement composé de hockeyeurs de 15 ans en préparation pour la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Certains exceptionnels parviennent à faire le saut directement dans la LHJMQ à 16 ans.
C'est le cas de Daniel Sprong, qui a brûlé la ligue la saison dernière avant d'être sélectionné en première ronde par les Islanders de Charlottetown. À 16 ans, l'attaquant a déjà amassé 49 points en 51 matches dans la LHJMQ.
570 joueurs
Le tournoi international midget Kiwanis de Gatineau est peut-être mort, mais le tournoi provincial midget espoir représente une bonne solution de remplacement. Cinquante-six parties sont au programme des quatre prochains jours sur les deux patinoires du Complexe Branchaud-Brière (CBB) et de l'aréna Baribeau. Alain Brisson, principal organisateur du tournoi, attend 570 joueurs et plus de 6000 spectateurs durant le week-end. Une armée de 75 bénévoles veillera au bon déroulement des activités.
Un tournoi midget espoir, c'est un gros spectacle. Pour les hockeyeurs de 15 ans et les quelques hockeyeurs de 16 ans (maximum de cinq par équipe), c'est souvent la meilleure tribune pour se faire voir des dépisteurs. Normalement, ceux-ci ont tendance à suivre les activités de la Ligue midget AAA.
«Toutes les équipes de la LHJMQ seront représentées par des dépisteurs. Il y aura aussi des dépisteurs de la Ligue midget AAA et des réseaux collégiaux», explique Alain Brisson, fier de présenter un premier tournoi d'envergure au nouveau CBB.
L'équipe locale de l'Intrépide de l'Outaouais (18-3-4) lancera le bal ce matin en affrontant l'Arsenal du Lac St-Louis à l'aréna Baribeau dès 8 heures. Le club dirigé par Jason Burns est classé sixième au Québec et l'Intrépide fera partie des favoris même s'il a dû plier bagage après trois matches dans le premier tournoi présenté en novembre.
Les dépisteurs auront les yeux rivés sur le défenseur Olivier Huot, un colosse de 6'4» qui a déjà amassé 16 points en 18 parties cette saison. Selon Patrick Legault, directeur du Centre de recrutement de la LHJMQ, Huot présente un potentiel de développement intéressant.
Hunter Moreau, un attaquant des Prédateurs du Lac St-Louis, serait le meilleur espoir du tournoi. «Il a le potentiel de devenir un choix de première ronde dans la LHJMQ. Il a d'ailleurs porté les couleurs de l'Équipe du Québec U16 cette saison.»
Toujours selon M. Legault, les attaquants Danyck Calgaro (Charles-LeMoyne), Nathan Tremblay (Lanaudière) et Jean-Simon Bélanger (Saguenay) ont des chances d'être sélectionnés au cours des trois premières rondes. Le gardien Sandro Silvestre (Tigres Lac St-Louis) serait le mieux classé sur les listes des dépisteurs.
Pierre Leduc, directeur des opérations hockey de la LHJMQ, avance pour sa part que les hockeyeurs du midget espoir ne doivent pas se laisser décourager même s'ils n'ont pas accédé à la Ligue midget AAA à 15 ans. «Certains joueurs ont une progression plus lente. Si tu ne joues pas AAA à 15 ans, c'est loin d'être fini. Plusieurs joueurs de notre ligue ont joué dans l'espoir.»
L'entrée est de 6$ par jour ou 20$ pour la semaine.
Jfplante@ledroit.com