Le Droit

Des « maisons de bois Papillon » aux maisons allumettes

Le Droit
Traditionnellement, aux fins patrimoniales, on a eu tendance à cibler des maisons ou bâtiments ayant appartenu à des personnes célèbres, riches ou bourgeoises. Les maisons d'ouvriers ont, en règle générale, suscité moins d'intérêt. Ce n'est certainement plus le cas à Gatineau, où depuis plus de 30 ans, le sort des « maisons allumettes » - habitées par des ouvriers des usines E.B. Eddy à la fin du 19e et au début du 20e siècle - est devenu une cause de plus en plus populaire.