Démantèlement d'un réseau de trafiquants à Ottawa

Un important réseau de distribution de cocaïne, dont le « siège social » avait pignon sur rue à Ottawa, a été démantelé.
L'enquête conjointe de la police d'Ottawa, de la Police provinciale (PPO) de l'Ontario et de la Gendarmerie royale du Canada a duré deux ans. Neuf hommes, dont la présumée tête dirigeante Hisham « Terry » Alkhalil, 31 ans, ont été accusés dans le cadre du projet Anarchy.
Mercredi, les autorités ont saisi 24,5 kilos de cocaïne, d'une valeur de 12 250 000 $, dix véhicules, quatre armes à feu et deux imitations d'arme à feu. Trois suspects sont toujours recherchés selon un mandat d'arrestation national.
Terry Alkhalil et sa famille sont bien connus des milieux policiers. Un de ses frères, Rabih, est en prison, en Grèce. « C'est une famille connue partout au pays. Ils gagnent leur vie avec le trafic de stupéfiants », a indiqué Mike Laviolette, du Service de police d'Ottawa.
Rabih Alkhalil, 25 ans, est un résident de la Colombie-Britannique qui était recherché dans le projet Loquace de la Sûreté du Québec, ainsi que pour le meurtre de John Raposo à Toronto, le 18 juin 2012. Raposo a été tué de plusieurs projectiles dans la Petite Italie, alors qu'il regardait un match de soccer. On le relie à un autre meurtre à Vancouver.
Son grand frère Terry, arrêté mercredi, menait la belle vie à Ottawa, précise l'inspecteur Laviolette. Sa maison de 1,5 million $ dans le secteur Nepean a été saisie comme un bien acquis grâce à l'argent du crime. Il voyageait souvent. « La famille a aussi des intérêts dans des business pas mal partout, et pas seulement dans le trafic de drogue. D'autres enquêtes vont se poursuivre du côté de la GRC. »
La famille Alkhalil, d'origine iranienne, s'est établie dans l'Ouest canadien, avant d'étendre ses activités dans l'est du pays.
75 chefs d'accusation
Toute cette violence a attiré l'attention sur la famille, du côté d'Ottawa, explique la police. « C'était l'occasion d'empêcher d'autre violence. »
Un total de 75 chefs d'accusation ont été déposés contre les neuf suspects, qui sont âgés de 19 à 36 ans. La drogue était destinée au marché local.
« Lorsqu'on envisage l'envergure de cette enquête antidrogue, les activités des suspects et les effets qu'avait ce réseau sur les communautés à travers l'Ontario, il devient fort important que tous les services de police s'intéressent au problème et veillent ensemble à la sûreté de nos communautés », a déclaré le surintendant en chef de la PPO, Mike Armstrong, en conférence de presse.
Les huit autres accusés sont Michael Fontana, 21 ans, d'Ottawa, Reagan Kavanagh, 19 ans, d'Ottawa (recherché selon un mandat national), Ryan Salt, 32 ans, de Constance Bay, Tyler Frey, 24 ans, d'Ottawa, Aaron Deriger, 22 ans d'Ottawa, Jordan Forester, 36 ans, d'Ottawa, Ravinder Grewal, 32 ans, de Toronto (recherché selon un mandat national) et Bassam Elouta, 34 ans, de Toronto, lui aussi recherché d'un océan à l'autre.