Johanne Lefebvre, alias Jojo, a toujours le même plaisir d'émerveiller les tout-petits.

Dans le merveilleux monde de Jojo

La joie de vivre de Johanne Lefebvre naît avec chaque sourire d'un enfant. L'auteure-interprète et animatrice de spectacles de chansons jeunesse s'apprête à présenter son festival annuel à sa ferme de Hammond, dans l'Est ontarien, ce week-end. Rencontre dans le monde fantaisiste de Jojo.
Si Johanne Lefebvre, alias Jojo, a gravi les échelons dans la fonction publique au fil des ans pour aujourd'hui être analyste de projet à la Cour canadienne de l'impôt, son «alter ego» laisse libre cours à l'imaginaire. Plus précisément, à l'univers merveilleux des enfants.
 
«Pour moi c'est facile. C'est mon créneau. D'ailleurs mon conjoint me dit toujours que je suis un enfant, que je vis dans leur monde, dans leur bulle. Ma carrière me permet de continuer», lance-t-elle, sourire en coin.
Nul doute, Jojo a une relation particulière avec les enfants. Un peu comme le père Noël, elle émerveille les jeunes d'âge préscolaire et ceux des premières années du primaire depuis 2004 à sa ferme de 25 acres.
Il y a tout pour leur plaire: chèvres, poules, coqs, veaux, chevreuils, canards, cochons vietnamiens, cochons d'Inde et dindons se partagent la propriété de la rue Gendron.
La Forêt enchantée, composée de sentiers aménagés, s'anime tout autant quand des jeunes y franchissent le seuil.
Ça fait tout simplement partie de la magie. Tout comme le dynamisme contagieux de l'hôtesse.
Festival de la Ferme Jojo
L'apogée des festivités est sans aucun doute le Festival de Jojo, présenté depuis trois ans pendant le week-end de la fête du Travail, qui permet de découvrir les arts et la culture sous toutes ses formes.
Cette année, le nouveau spectacle de Jojo, Le camion rouge, domine les festivités. Pas question toutefois d'ignorer son numéro à succès, l'incontournable La ferme à Jojo. Il y sera présenté dans le cadre de l'événement familial. Comme une foule d'autres activités.
«Ça fait site champêtre-campagne. Tout est présenté en fonction de ce que les enfants aiment faire», souligne Jojo.
Une passion qui date de loin
La piqûre des arts s'est manifestée à l'adolescence pour Johanne Lefebvre.
«J'ai pas mal toujours chanté. Ce qui a été plus marquant s'est produit pendant mes années au secondaire avec les cafés chantant où on pouvait faire du spectacle, de la scène et monter un show. Ce fut le coup de foudre», dit-elle.
Débute plus tard ses tournées dans les bars avec des musiciens où les Corbeau, Boy George, Pat Benatar sont honorés pendant quelques années.
Cependant, ses musiciens passent à autre chose et la famille commence à prendre de la place. L'attrait pour les activités jeunesse se fait grandissant.
Virage jeunesse
Elle tente une deuxième fois l'expérience d'un groupe pour une activité de financement pour le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario dans son village. Les musiciens la laissent encore une fois tomber.
«Le but de la journée était d'aider les enfants. Donc, je me suis dit pourquoi je ne monterais pas un spectacle calqué sur mon enfance. J'ai tout mis ça ensemble et en une semaine j'avais créé un spectacle», se souvient-elle.
Depuis, elle est passée de l'interprétation à la création.
Elle a produit deux cédés, La ferme à Jojo et Jojo et le Noël des animaux, et un DVD. Pendant cette période, elle a aussi effectué plusieurs tournées dans des écoles élémentaires de l'Ontario grâce à l'appui de l'organisme Réseau Ontario. Le concept de la ferme, sur toutes ses coutures, est omniprésent.
Ses efforts lui ont valu une certaine reconnaissance de ses pairs. Jojo a remporté deux Trille Or, le premier en 2005 et le deuxième en 2007.
«Le défi reste d'être reconnu comme artiste pour enfants dans un monde d'artistes professionnels. Des fois, il y a de la discrimination. Il faut malheureusement apprendre à vivre avec cette réalité.»
L'avenir
Cherchant toujours à ajouter des cordes à son arc, Jojo rêve à plusieurs projets à long terme. Parmi ceux-ci, il y a la création d'une agence qui se spécialise dans les spectacles pour jeunes et l'animation d'une émission jeunesse télé.
Peu importe où le vent l'amènera, Jojo garde le sourire émerveillé d'un enfant.
«Je reste fidèle à moi-même et je vais où ce que mon coeur m'amène et cela donne de bons résultats. J'ai toujours ce bonheur-là de travailler pour les enfants.»