Des grévistes prennent à partie un taxi de la compagnie Blueline.

Crise du taxi: trois vandales arrêtés

Trois hommes ont été arrêtés jeudi à la suite d'incidents liés au conflit de travail ébranlant l'industrie du taxi à Ottawa.
Au moins un incident avait été mis au jour sur YouTube mardi. On pouvait y voir des hommes donner des coups de bâton sur un taxi, fracasser des fenêtres et intimider des clients.
Le maire d'Ottawa, Jim Watson, avait vertement condamné ces gestes mercredi. «Attaquer d'autres chauffeurs de taxi et mettre leurs clients en danger n'est pas du tout acceptable», avait-il répété aux journalistes présents.
«Aucun cas de violence ne sera toléré et chacun fera l'objet d'une enquête approfondie. Les gens devront rendre compte de leurs actions», a d'ailleurs souligné le chef Charles Bordeleau par communiqué.
Chacun des trois hommes arrêtés jeudi devra répondre de chefs de méfait de plus de 5000 $ et de port d'arme dans un dessein dangereux. Ils seront officiellement accusés - et identifiés - lorsqu'ils comparaîtront vendredi.
Les enquêteurs de la police d'Ottawa poursuivent leur travail dans le dossier.