Coup de pouce pour la ferme Skotidakis

La ferme laitière Skotidakis de St-Eugène reçoit un appui de taille qui lui permettra d'amorcer un vaste projet d'expansion. Le fédéral a annoncé hier un investissement de 4,2 millions $ pour la modernisation des installations du producteur de fromages et yogourts de l'Est ontarien. Il s'agit d'un prêt consenti sans intérêt que l'entreprise s'engage à rembourser dans les 10 ans.
L'entreprise, reconnue pour ses fromages feta grec et ricotta, pourra s'équiper afin d'exploiter une nouvelle technique de production qui combine lait de vache et lait de chèvre.
Cet investissement devrait permettre à la ferme de doubler, voire tripler, sa production.
«Grâce à cet investissement, la ferme laitière Skotidakis pourra élargir ses opérations et augmenter sa production de produits laitiers. En améliorant sa compétitivité, l'entreprise pourra augmenter ses exportations à l'extérieur du pays», a commenté le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Pierre Lemieux.
Une fois la transition complétée, le producteur laitier verra sa production de fromage feta passer de 10000 kg à 23000 kg par jour. Sa production de fromage ricotta, elle, passera de 3600 kg à 8500 kg par jour.
«À titre d'entreprise, cet investissement nous permettra de diversifier davantage notre gamme de production et de consolider nos parts de marché», a affirmé John Skotidakis, président de la ferme caprine Skotidakis.
Le financement accordé permettra à la ferme d'ajouter jusqu'à une vingtaine d'employés à son équipe, qui compte déjà une centaine de travailleurs.
Les travaux d'expansion, évalués à un total de près de 10 millions $, devraient être complétés d'ici le mois de mai.