À la suite d'une rencontre avec le maire de Montréal, Denis Coderre, le chef libéral a répété son intention de changements législatifs à venir, la charte des municipalités, qui concerneraient spécifiquement Montréal pour élargir ses pouvoirs.

Couillard veut une meilleure relation avec Montréal

Le chef libéral Philippe Couillard a plaidé mercredi pour une relation «beaucoup plus adulte» entre le gouvernement du Québec et Montréal.
M. Couillard a donné l'exemple de la relation entre le gouvernement de l'Ontario et Toronto pour illustrer cette conception.
À la suite d'une rencontre avec le maire de Montréal, Denis Coderre, le chef libéral a répété son intention de changements législatifs à venir, la charte des municipalités, qui concerneraient spécifiquement Montréal pour élargir ses pouvoirs.
Lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Coderre, M. Couillard n'a pas précisé quels seraient ces aménagements pour la métropole, mais il a assuré qu'il est «sur la même longueur d'ondes» que le maire de Montréal pour entreprendre un virage dans sa relation avec le gouvernement et les municipalités.
La caravane électorale libérale s'est arrêtée mercredi à l'hôtel de ville de Montréal, où M. Couillard fait brièvement campagne à la veille du débat des chefs télévisé jeudi.
Le chef libéral se préparera ensuite avec ses conseillers en prévision de cette deuxième joute avec ses adversaires.
Lors d'une première rencontre avec la presse, M. Couillard fait un bilan de sa rencontre avec M. Coderre, qui lui a présenté ses demandes à l'occasion de la présente campagne électorale.
«À Toronto il y a une relation qui est beaucoup plus adulte entre le gouvernement provincial de l'Ontario et la Ville de Toronto. C'est la même relation qu'on veut bâtir à Montréal, de disposer des outils de prise de décision dans les enjeux qui la concernent principalement, d'en rendre compte.»