Des manifestations avaient lieu dimanche dans plusieurs villes du Québec - dont Gatineau - pour dénoncer les compressions budgétaires dans le réseau des CPE.

Compressions dans les CPE: Couillard ne plie pas

Au lendemain de manifestations contre les compressions budgétaires dans les centres de la petite enfance (CPE), le premier ministre Philippe Couillard est resté ferme, lundi, laissant entendre que ce réseau devrait aussi faire sa part en matière de contrôle des coûts.
Le premier ministre a toutefois invité l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), qui a organisé cette manifestation, à participer aux discussions sur le mode de financement avec le nouveau ministre responsable du dossier, Sébastien Proulx.
Dimanche, des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes du Québec - dont Gatineau - à la défense des CPE, qui sont aux prises, comme les garderies privées subventionnées, avec des coupes budgétaires. Québec avait déjà annoncé qu'il comptait récupérer une somme de 120 millions $ à ce chapitre, dont la majeure partie dans les CPE.
Le président de l'AQCPE, Louis Sénécal, affirme qu'il n'y a plus rien à couper dans les CPE. Il a invité le gouvernement à revenir sur sa décision de réduire les fonds versés aux CPE, à défaut de quoi des fermetures d'établissements seront envisagées pour quelques heures ou des journées complètes, à compter du mois de mars.