Christian Quesnel.

Christian Quesnel aux États-Unis

L'artiste Christian Quesnel exposera en grande première, à compter de demain, une vingtaine de planches de sa BD symphonique Ludwig: Lettre à l'immortelle bien aimée à Chicago, dans le cadre du Beethoven Festival: Love 2013.
«C'est la première fois que je présente mon travail aux États-Unis, avant même de le faire ici, dans l'Outaouais, souligne le principal intéressé. Il s'agit évidemment d'une visibilité aussi imprévue qu'extraordinaire pour moi, étant donné que tout le monde qui participera à l'événement verra mon travail, étant donné que mes planches seront installées dans le hall d'entrée de la Merit School of Music.»
Non seulement ses quelque 20 originaux y seront exposés jusqu'au 15 septembre, mais ils y seront également à vendre. Tout comme une centaine d'exemplaires de Ludwig, imprimés pour l'occasion.
«D'avoir été sélectionné par la commissaire du festival, Cantina Tabaracu, m'ouvre un tout nouveau marché de collectionneurs potentiels, plus près des beaux-arts que de la BD», fait valoir Christian Quesnel.
Le bédéiste et illustrateur a aussi créé, pour le festival, une oeuvre spéciale, tirée à 20 exemplaires signés (photo).
Ludwig: Lettre à l'immortelle bien-aimée sera le premier titre publié par la nouvelle maison outaouaise Neige-Galerie. Disponible à compter de la mi-octobre, le livre incluera un cédé, sur lequel l'Orchestre symphonique de Gatineau (OSG) et la pianiste invitée Marie-Charline Foccroulle interprètent le Concerto pour piano no5 de Beethoven. Puis, le 9 novembre, les oeuvres de M. Quesnel accompagneront à leur tour l'OSG lors d'un concert multimédia.
Vlessard@ledroit.com