Le bassin de travailleurs demeure restreint dans la région de Québec, ce qui entraîne pour les entreprises des recherches de candidats hors de la région et même à l'étranger.

Chômage en baisse à Gatineau, en hausse à Ottawa

Le taux de chômage dans la région métropolitaine d'Ottawa-Gatineau a légèrement progressé en août, passant à 6,5 %, une hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport au mois de juillet.
À Gatineau, le taux de chômage a chuté de 0,5 point de pourcentage en un mois, passant de 7,3 % à 6,8 %, soit le même taux de chômage qu'en avril et juin 2014.
C'est le taux le plus bas des derniers mois, puisque le chômage s'était élevé à 7,7 % en avril et juin, ainsi qu'à 7,8 % en mai.
D'août à juillet, le nombre de personnes ayant un emploi a crû de 2400 à Gatineau, passant à 182 400, soit le chiffre le plus élevé des derniers mois. Ce nombre s'élevait à 172 900 en août 2014.
À Ottawa, le taux de chômage a toutefois connu une hausse de juillet à août dernier, de 6,1 % à 6,4 %, une hausse de 0,3 point de pourcentage. Le nombre de personnes avec un emploi a en même temps connu une légère baisse, de 530 000 à 529 200.
Contrairement à Gatineau, la situation de l'emploi ne s'est pas vraiment améliorée puisque le nombre de personnes avec un emploi a chuté au cours des derniers mois, puisqu'on en comptait jusqu'à 535 700 en avril 2015.
À l'échelle nationale
Pendant ce temps à l'échelle nationale, l'emploi a connu peu de variation (+12 000 ou + 0,1 point de pourcentage) en août, selon les chiffres de l'Enquête sur la population active du mois d'août de Statistique Canada dévoilée hier.
Toutefois, le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 7,0 % en raison d'un nombre accru de personnes à la recherche de travail. Avant le mois d'août, le taux de chômage s'était maintenu à 6,8 % pendant six mois d'affilée.
Une hausse de 54 000 de l'emploi à temps plein en août a été largement contrebalancée par une baisse de 42 000 de l'emploi à temps partiel. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a progressé de 193 000 ou de 1,1 %.
Au cours de la même période, l'emploi à temps plein a augmenté de 318 000 (+2,2 %), tandis que l'emploi à temps partiel a diminué de 125 000 (-3,6 %). Parallèlement, le nombre total d'heures travaillées a progressé de 2,1 %.
Dans les provinces
À l'échelle provinciale, l'emploi a progressé en Saskatchewan, à Terre-Neuve-et-Labrador, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick, mais il y a eu peu de changement dans les autres provinces.
Au Québec, un nombre accru de personnes à la recherche de travail a entraîné une hausse de 0,3 point de pourcentage du taux de chômage, qui est passé à 8,0 %. Au cours des 12 mois ayant pris fin en août, l'emploi y a progressé de 40 000 (+1,0 %).
En Ontario, le taux de chômage a augmenté de 0,4 point de pourcentage en août, à 6,8 %. Une hausse notable a été enregistrée dans le travail à temps plein (+145 000 ou +2,6 %), partiellement contrebalancée par une baisse du travail à temps partiel (-81 000 ou -6,0 %). 
L'emploi a surtout augmenté dans les administrations publiques et les services d'enseignement, mais a peu varié dans les autres secteurs. Le nombre d'employés du secteur public a progressé en août, tandis que le nombre de travailleurs autonomes a légèrement baissé. Parallèlement, le nombre d'employés du secteur privé a connu peu de variation.