Karol-Ann Canuel (à gauche) devra attendre une année de plus avant de grimper sur la première marche du podium. Elle avait terminé deuxième en 2015 et troisième en 2016.

Canuel à trois secondes de la victoire

La course était très serrée. La favorite locale, Karol-Ann Canuel, a décroché la deuxième place du contre-la-montre vendredi soir... à trois secondes de la médaille d'or.
C'est l'Américaine Lauren Stephens qui occupe la première place du podium, avec un temps de 30:20,09. Et même si Canuel est satisfaite de sa course, elle ne cache pas sa déception.
« Je suis vraiment contente d'être sur le podium, mais je suis aussi déçue parce que je n'ai jamais gagné la course, a exprimé l'athlète, juste avant d'aller chercher son trophée sur scène. Et là je suis à trois secondes de la médaille d'or, alors c'est un mélange de sentiments. »
Et Canuel ne savait pas à quoi s'attendre. C'était son premier contre-la-montre depuis le début de la saison.
« Je n'ai pas vraiment pratiqué cette semaine, alors je n'avais aucune idée comment je me sentirais. Mais ça fait toujours aussi mal ! Ça, ça n'a pas changé ! », a-t-elle dit, en riant.
« J'ai donné mon 100 % aujourd'hui. Alors je suis quand même contente de mon effort », a-t-elle poursuivi.
Le Chrono Gatineau est un circuit de 21 kilomètres réservé à l'élite féminine internationale.
L'année dernière, la Gatinoise d'adoption s'y était classée troisième, alors qu'elle avait terminé deuxième en 2015.
« Ça fait trois ans que je suis vraiment proche ! », s'est-elle exclamée. Mais elle refuse de baisser les bras. « Peut-être que l'année prochaine, ce sera mon tour ! »
Pédaler vers la victoire
Lauren Stephens qualifie le Chrono Gatineau comme étant la course la plus importante qu'elle ait gagné cette année. 
« J'ai eu un bon pressentiment en franchissant la ligne d'arrivée. Pendant que je pédalais, je me disais : "Tu peux gagner la course" », a raconté la grande gagnante.
La cycliste américaine avait terminé quatrième au contre-la-montre l'année dernière. Et ce progrès la rend particulièrement fière.
« J'ai vécu quelques difficultés lors de ma dernière course, a mentionné Stephens. Alors, venir ici ce soir et prouver à tout le monde que je vais bien, c'est vraiment génial. »
Troisième place
Stephens et Canuel sont tout de même arrivées devant la grande gagnante de 2016, Amber Neben. L'athlète a été la troisième plus rapide cette année, avec un temps de 30:31,24.
Malgré tout, elle garde le sourire.
« J'espérais vraiment gagner aujourd'hui, évidemment. Mais Lauren et Karol-Ann ont très bien performé, a-t-elle commenté. Je vais apprendre de cette défaite. Je vais en sortir grandie. Et je serai prête pour les prochaines courses. »
La cycliste gatinoise, Ariane Bonhomme, a quant à elle terminé vingtième, une amélioration de quatre positions par rapport à l'an dernier. Elle représentera d'ailleurs le Québec aux Jeux du Canada en août prochain à Winnipeg.