Alexis Cadieux domine les frappeurs du Hull-Volant de Gatineau avec une moyenne au bâton de ,394 dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Cadieux prend le relais de Craig-St-Louis

La promotion de Philippe Craig-St-Louis vers les rangs professionnels a représenté une véritable source de fierté pour le Hull-Volant de Gatineau, mais le départ de son joueur étoile pour les Capitales de Québec laissait également un trou béant au centre de son avant-champ cette saison.
Les mois de mai et juin du jeune Alexis Cadieux ont toutefois rassuré tout le monde dans l'équipe de la Ligue de baseball junior élite du Québec, qui connaît le meilleur début de saison de son histoire avec six victoires après 12 matches. Âgé de seulement 18 ans dans une ligue qui réunit des joueurs de 18 à 22 ans, Cadieux s'est démarqué au bâton avec sa moyenne de ,394, mais également en défensive où il n'a pas encore commis d'erreur au troisième coussin.
Après seulement 10 matches cette saison, l'ancien membre des Ailes du Québec a déjà surpassé quelques marques personnelles établies pendant sa saison écourtée par une blessure l'an dernier. Ses 13 coups sûrs et 10 points produits produits sont des améliorations par rapport à sa saison recrue. En 2016, le colosse de 6'2'' et 215 livres avait toutefois été limité à 17 matches avant de devenir un rouage important de son club pendant les séries éliminatoires où il avait produit 17 points en 18 matches pour aider le Hull-Volant à se frayer un chemin jusqu'en finale.
Aujourd'hui, c'est lui que l'entraîneur Michel Landriault insère au quatrième rang du rôle des frappeurs pour produire des points. Alexis Cadieux ne pouvait demander mieux comme début de saison, surtout avec le départ de Phillippe Craig-St-Louis.
« On savait que Phil partait cette saison. C'était un gros morceau de l'équipe. On savait aussi que nous allions avoir un avant-champ inexpérimenté. Avec le vétéran Danick Jeanvenne au deuxième but, nous avons pris cet avant-champ à notre charge. Je n'ai jamais été le plus vocal des joueurs, mais cette année, je le suis davantage et je prends maintenant beaucoup de décisions sur le terrain pour placer les joueurs défensivement. »
S'il a 18 ans, Cadieux joue officiellement sa saison de 19 ans puisqu'il fêtera son anniversaire en septembre prochain. Il assure qu'il y a un monde de différence entre la recrue qu'il était l'an dernier et le vétéran qu'il est devenu cette saison.
« J'ai été converti en joueur de troisième but l'an dernier en raison d'une blessure à l'aine qui m'empêchait de m'étirer. L'an dernier, ma nouvelle position me stressait beaucoup, mais j'ai travaillé fort pour apprendre la position au Collège Laflèche de Trois-Rivières où je fais partie d'un programme sport-études en baseball. Mon jeu défensif est devenu une fierté pour moi. Je suis devenu un joueur plus mature. »
Il aimerait un jour suivre les traces de Craig-St-Louis et rallier les rangs collégiaux américains, mais Cadieux soutient que ses études au Québec passent avant tout. « La NCAA m'intéresse encore, mais je veux terminer mes études en sciences de la nature avant. Si j'ai une offre de la NCAA après, j'étudierai la possibilité. »
Pour l'instant, Cadieux veut continuer à s'amuser sur le terrain avec ses coéquipiers du « HV ». Ceux-ci seront de retour au parc Sanscartier pour y disputer trois matches le week-end prochain.