Mikaël Kingsbury félicite Alexandre Bilodeau après sa victoire.

Bilodeau et Kingsbury signent un doublé

Les Canadiens Alexandre Bilodeau et Mikaël Kingsbury ont été à la hauteur des attentes placées en eux, lundi, en signant un doublé dans l'épreuve des bosses des Jeux olympiques de Sotchi.
Bilodeau, âgé de 26 ans, est devenu le premier bosseur à défendre avec succès son titre olympique en remportant la descente des Jeux de Sotchi, disputée dans des conditions difficiles sur la piste du Parc extrême Rosa Khutor.
Il a réussi ses deux sauts et a obtenu 26,31 points de la part des juges, pour devancer Kingsbury par 1,6 point. Le Russe Alexandr Smyshlyaev a mis la main sur la médaille de bronze grâce à ses 24,34 points. Il a ainsi privé le Canada d'un balayage, puisque Marc-Antoine Gagnon a terminé quatrième.
L'autre Québécois en lice, Philippe Marquis, a été éliminé lors de la dernière étape avant la grande finale et il a pris le neuvième rang.
Il faisait chaud en montagne lundi et la piste était en bien piteux état, particulièrement en après-midi lors des qualifications. Bilodeau avait connu des difficultés lors de ses deux premières descentes dans les finales, chutant même au huitième rang après la première étape. Il a toutefois été parfait lors de sa dernière descente et il a pu monter à nouveau sur la plus haute marche du podium, comme il l'avait fait quatre ans plus tôt à Vancouver, quand il était devenu le premier Canadien à remporter l'or en sol canadien.
«J'ai réussi la meilleure descente de ma vie», a déclaré Bilodeau, qui en est à ses derniers Jeux. «La seule chose que je me disais en haut de la piste, c'était de ne pas avoir de regrets. (Kingsbury) m'a tellement poussé au cours des dernières années, je me suis dit que j'y allais pour le premier rang ou le sixième.»
Kingsbury, le rival de Bilodeau sur le circuit de la Coupe du monde, a commis une petite erreur en grande finale et c'est ce qui l'a empêché d'obtenir un score suffisant pour décrocher l'or.
Leur domination sur leur sport est si forte qu'ils ont remporté chaque compétition cette saison. Kingsbury a remporté les trois premières étapes de la Coupe du monde, alors que Bilodeau a suivi avec des victoires lors des trois suivantes, avant son triomphe de lundi à Sotchi.
Leur doublé olympique survient deux jours après celui des soeurs Justine et Chloé Dufour-Lapointe.