George Cope, PDG de Bell, Ian Greenberg, PDG d'Astral Media.

Bell et Astral s'apprêteraient à déposer une nouvelle proposition

Les transactions boursières sur le titre d'Astral Media (TSX:ACM.A) ont été suspendues en raison d'informations évoquant l'annonce prochaine d'une nouvelle entente en vue de faire passer Astral dans le giron de BCE.
Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a refusé la transaction de 3,4 milliards $ le mois dernier, estimant qu'elle n'était pas dans le meilleur intérêt des Canadiens.
Des sources bien au fait des discussions ont affirmé au quotidien torontois The Globe and Mail que, dans sa nouvelle mouture destinée à séduire le CRTC, la proposition d'achat impliquerait une vente aux enchères de certaines chaînes anglophones d'Astral.
Selon ces mêmes sources, les termes de la transaction seraient presque tous conclus; une annonce pourrait même avoir lieu vendredi.
Le quotidien indique que les deux géants médiatiques, qui sont tous deux basés à Montréal, ont repris leur discussions quelques jours après que la première version de la vente eut été rejetée par le CRTC.
La date limite imposée à Bell et Astral pour présenter une nouvelle proposition d'achat avait été repoussée au 16 décembre.
Un source bien informée a fait savoir au Globe and Mail que cette nouvelle offre serait «réalisable».