Le cri du coeur des organisateurs de la Gatineau Loppet semble porter ses fruits.

Beau temps pour la Loppet

Le cri du coeur lancé par les organisateurs de la Gatineau Loppet a été entendu.
Le mois dernier, on avait demandé aux sportifs de la région d'Ottawa-Gatineau de s'inscrire. La participation populaire n'avait pas été au rendez-vous lors des deux dernières éditions. Une troisième année décevante consécutive pourrait compromettre la survie du plus important événement annuel de ski de fond au Canada.
On visait, pour le week-end du 18 et 19 février, 2300 inscriptions.
« Au moment où la période d'inscription en lignes a pris fin, nous avions 2045 skieurs. Nous continuons d'espérer que nous allons atteindre notre objectif », jubilait le président du conseil d'administration, Philippe Lebel, vendredi.
Les inscriptions vont se poursuivre, tout au long du week-end, au gymnase de l'école secondaire Mont-Bleu.
Le comité de bénévoles qui a travaillé d'arrache-pied au cours des dernières semaines ne veut plus parler de la disparition possible de l'événement sportif qui existe depuis 1979. M. Lebel se dit quand même encouragé. La tournure positive des événements devrait, au strict minimum, assurer la présentation d'une 40e édition en 2018.
« Je verrais mal le contraire, dit-il. Nous avons travaillé fort. Nous avons cogné à la porte des partenaires. Ils ont répondu à l'appel. Les skieurs ont répondu aussi. Je dirais que ça va bien. »
Les dieux du ski de fond semblent aussi disposés à faire leur part. On prévoit du soleil et des températures oscillant entre cinq et 10 degrés Celcius durant la fin de semaine.
« C'est certain que ça va donner un défi à nos participants. Ils devront s'efforcer de trouver la meilleure recette », commente M. Lebel.
On estime que la neige fraîche et le temps - relativement - frais devraient donner un coup de pouce dans les premières heures des épreuves de style classique, samedi. Les conditions de glisse pourraient être plus difficiles par la suite.
Par contre, le parcours devrait être très rapide lors de la présentation des épreuves de style libre, dimanche.