Mélodie Collard participera au tournoi des Petits As, à Tarbes, en France

Beau défi pour Collard

Un véritable cadeau de Noël en retard. L'étoile montante du tennis en Outaouais, Mélodie Collard, vient d'apprendre qu'elle participera au « championnat du monde officieux » des joueurs de 14 ans et moins.
Le tournoi des Petits As, à Tarbes, en France, ce n'est pas rien.
Son entraîneur au sein du club Tennis Outaouais Performance (TOP), Mathieu Toupin, avait soumis sa candidature en septembre sans trop y croire. « Disons que les premiers feelings n'étaient pas très bons. On me disait que les exemptions seraient accordées à des Françaises. Nous n'avions donc pas beaucoup d'espoir que ça fonctionne. J'ai tenté quelques démarches auprès de Tennis Canada, mais ça n'avait pas fonctionné », raconte-t-il.
Quand les organisateurs lui ont annoncé qu'ils avaient trouvé une place à sa protégée dans le tableau principal, l'entraîneur a figé. « Même si ce n'était pas nécessairement prévu, c'est quand même une très bonne nouvelle. »
Mélodie a déjà participé à un autre tournoi d'importance, l'Orange Bowl. Elle a même réussi à se atteindre la ronde huitième-de-finale, lors de son plus récent passage à cet événement qui se déroule à Plantation, en Floride.
« Si l'Orange Bowl est le plus gros tournoi au monde, je dirais que les Petits As est assurément le plus prestigieux », explique Mathieu Toupin.
Le tournoi des Petits As a été créé en 1982. Depuis, une impressionnante quantité de futures stars y ont défilé.
Eugenie Bouchard, Kim Clijsters, Martina Hingis, Ana Ivanovic, Marie Pierce, Sloane Stephens et Caroline Wozniacki ont foulé les courts du parc des expositions quand elles étaient adolescentes. Entre autres.
« Son père m'a dit qu'elle lui a sauté dans les bras en apprenant la nouvelle. C'est vraiment le tournoi qu'elle voulait faire. C'était un de ses objectifs pour l'année, mais elle était prudente. Elle se disait que, peut-être, ça n'arriverait pas. »
L'entraîneur et sa jeune protégée quitteront l'Outaouais mercredi prochain. Ils reprendront l'entraînement en France, le 20 janvier. Une joueuse roumaine lui a déjà proposé d'être sa partenaire en double.
Une série de petites blessures ont ralenti la progression de la jeune gatinoise dans la dernière année. De retour en santé, elle voudra profiter de cette aventure en sol français pour se prouver qu'elle peut connaître du succès sur la scène internationale. « Elle ne manquera pas de motivation pour aller en chercher plus. »
Les 10 ans du Futures
Sinon, les choses continuent de rouler chez TOP. Les autres protégés de Mathieu Toupin se préparent en prévision des championnats québécois.
L'organisme prépare aussi la prochaine édition du tournoi professionnel masculin Futures de l'ITF. Cette année, l'événement célébrera son 10e anniversaire. Le comité organisateur attend la confirmation de quelques joueurs connus du public. Il souhaite, en outre, accueillir le Québécois Félix Auger-Aliassime.