Baignade en tenue d'Ève à côté du poste de police

Une femme d'Ottawa a eu l'idée pour le moins saugrenue de se baigner nue à quelques mètres du poste de police de la Municipalité régionale de comté (MRC) des Collines.
Loin du lac Meech, où les autorités ont souvent eu maille à partir avec des nudistes, un agent de la MRC des Collines a eu affaire à une baigneuse sans gêne, vendredi dernier.
De retour d'Edelweiss, le policier se dirigeait vers le poste de Wakefield en empruntant le pont couvert traversant la rivière Gatineau, vers 16 h. C'est à ce moment qu'il a aperçu une femme qui se baignait là où les agents mettent habituellement leurs embarcations nautiques à l'eau.
Cet accès est situé sur le terrain de la police. Des affiches indiquant que l'endroit n'est accessible qu'au personnel autorisé sont bien visibles.
En se rendant sur place pour indiquer à la femme que sa présence n'était pas permise à cet endroit, le policier a aperçu un maillot sur la berge. Comme un plus un font deux, explique le porte-parole de la police de la MRC des Collines, Martin Fournel, l'agent a compris que la dame profitait de la rivière dans son plus simple appareil.
« L'agent lui a demandé de sortir de l'eau, explique M. Fournel. Elle a collaboré en sortant, et en remettant son costume de bain. »
Cependant, la femme a fourni une fausse identité au policier. Le nom et l'adresse ne concordaient pas.
Après lui avoir dit que ceci constituait une entrave au travail d'un agent de la paix, la femme lui a finalement donné sa vraie identité.
Il s'agissait d'une femme du secteur Kanata, âgée de 49 ans, inconnue du service policier.
L'agent lui a épargné un casier criminel - avec une accusation d'entrave -, mais lui a tout de même donné une contravention de 200 $ pour s'être trouvée sur une propriété privée sans raison valable.
Plus tard, elle a expliqué qu'elle avait traversé la rivière à la nage, depuis un condominium appartenant à des amis.