Avez-vous un papa à fêter?

La fête des pères. Qu'est-ce que la fête des pères ? Bien sûr, vous direz que c'est un temps pour dire à nos pères qu'on les aime. Un moment unique dans l'année pour souligner leur dévouement envers leur famille et les sacrifices qu'ils ont fait pour leurs enfants.
Mais, il faut se rendre à l'évidence. Tout comme la fête des mères ou la St-Valentin, cette fête commerciale a été inventée de toutes pièces pour inciter à la consommation. Ce genre de propagande me rebute. C'est pourquoi je profite de cette journée pour faire le point et surtout, me remémorer de doux souvenirs.
Mon père est décédé en 1980. À l'âge de 42 ans, il a été emporté par un cancer. Laissant dans le deuil une épouse, tout aussi jeune que lui, et trois enfants.
Aujourd'hui, je suis le père, à mon tour, de deux enfants. J'ai 47 ans donc, j'ai survécu à mon père, si on peut dire.
Les souvenirs de mon père sont très précis. Pour moi, cet homme ne vieillira jamais. Quand on disparaît à 42 ans, on ne peut pas devenir un vieillard. Mon père était un très bon papa. Un bon vivant aussi. C'est sans doute ce qui l'a emporté. Tout le monde l'aimait, mon père. Il était, comme bien des papas de son époque, un maniaque de hockey. Il a joué et il a accompagné ses fils dans les arénas toute sa vie. Il a aussi donné énormément de son temps aux autres jeunes en oeuvrant comme entraîneur au hockey mineur. Vous le savez, un coach c'est aussi un confident, un exemple pour nos enfants. Mon père a été cet homme. À tel point que, je l'avoue aujourd'hui, j'étais jaloux de tous ces ados avec qui il passait tellement de temps.
Mais, mon père m'aimait. Il m'aimait à sa façon. Dans sa courte vie, il a tenté de m'inculquer les valeurs auxquelles il croyait. Des valeurs familiales, le goût du travail bien fait et du dépassement de soi. Il voulait le meilleur pour moi. Il voulait que je devienne quelqu'un de bien et qui ferait le bien autour de lui. Il voulait que je fonde une famille et que je me dédie entièrement à elle. Il voulait que je devienne un bon père à mon tour.
Aujourd'hui, je me dis que j'ai atteint quelques-uns de ces objectifs. J'essaie d'élever mes enfants du mieux que je peux. J'espère de tout coeur qu'un jour, mes enfants pourront tenir le même discours que je tiens envers mon père. C'est mon seul souhait.
À quelques heures de la fête des pères, je n'ai nul besoin qu'on m'achète un nouveau chandail ou une douzaine de balles de golf. Je veux me faire dire : je t'aime papa ! C'est tout ce que je demande.
Mais, mon fils fera plus que ça pour moi ,dimanche. En fait, nous serons tous les deux sur la même scène, guitares en main, pour livrer un petit spectacle devant des parents et amis.
Dimanche, c'est le récital annuel de l'école de musique Mélinik. Tous les élèves de l'école prennent part à ce spectacle, histoire de montrer ce que nous avons appris pendant l'année.
Mais croyez-moi, ce concert aura une signification bien particulière pour moi. Être avec mon p'tit bonhomme sur cette scène me remplira de bonheur et je chérirai ce moment toute ma vie. Et j'espère que lorsque j'aurai quitté cette Terre, mon fils se rappellera ce moment pour le raconter à ses propres enfants.
Bonne fête des pères !
Centraide Outaouais remet 5 millions $C'est une belle somme que Centraide Outaouais investira dans la région cette année. En tout, un peu plus de 5 millions $ ont été récoltés lors de la dernière campagne de financement. Et de cette somme, 2,9 millions $ seront remis à 74 organismes communautaires qui interviennent dans six secteurs. De plus, certains donateurs du gouvernement du Canada ont choisi de diriger leur don à PartenaireSanté, un regroupement d'organismes nationaux de santé, pour une somme totale de 1,3 million $, alors que 71 000 $ seront redistribués à des organismes non appuyés par Centraide Outaouais. Enfin, 371 000 $ iront directement en services à la communauté. En terminant, soulignons que Centraide Outaouais subventionne quatre programmes et quatre projets pour une somme totale de 239 000 $. Sur la photo, Daniel Chevrier, président de la campagne 2008, Marlène Deboisbriand, présidente du comité des allocations ainsi que Michel Tarte, président du Conseil d'administration de Centraide Outaouais.
Zachary donne au suivant
L'an dernier, Zachary Labrie a reçu un cadeau qui a changé sa vie.
Atteint de fibrose kystique, Zach a reçu une veste thérapeutique d'une valeur de 12 000 $. Cette somme avait été amassée par les membres de son équipe de hockey. Plusieurs activités de financement avaient alors été organisées et la générosité de la population fut telle que 19 000 $ ont été recueillis en trois semaines.
L'ampleur de cet élan de bonté a fait naître la Fondation Zach et son rêve. Zachary voulait ainsi permettre à d'autres enfants de l'Outaouais d'avoir leur veste thérapeutique.
La mission de Zach, aujourd'hui âgé de 12 ans, est de remettre une veste par année et on peut dire qu'il a atteint une partie de son objectif puisqu'il remettra une de ces vestes à une petite fille de 6 ans, Camille Girard.
D'ailleurs, grâce au travail de l'équipe de soccer L'Express 12AA masculin de l'Association de soccer de Gatineau, une autre campagne de financement est en cours. Demain et dimanche, ils seront installés à un kiosque devant le Dollarama des Promenades de l'Outaouais pour recevoir vos dons.
D'autres événements du genre se tiendront au cours de l'été dont un lave-auto le 25 juillet à la pharmacie Uniprix du boulevard Maloney.
Zach et ses amis espèrent remettre la veste à Camille à temps pour la rentrée scolaire. D'ailleurs, un barbecue sera organisé pour cet événement à l'école L'Odyssée.
Le défi des Kilichiks
Deux Gatinoises graviront bientôt le mont Kilimandjaro, le plus haut sommet d'Afrique.
Myriam Sigouin et Christine Vézina espèrent recueillir 6750 $ chacune, une somme qu'elles remettront au Comité de Loisirs en déficience intellectuelle de l'Érable.
L'aventure des deux Gatinoises débutera le 25 juillet. Pour l'instant, elles sont toujours à amasser des fonds pour l'organisme qu'elles veulent aider, une somme qui servira, entre autres, à maintenir le camp de jour aux enfants vivant avec une déficience intellectuelle.
Récemment, les Braves du Coin ont remis aux Kilichiks - c'est le nom qu'elles se sont donné - un chèque de 1300 $ en appui à leur projet.
Si vous voulez en savoir plus sur elles et leur projet, vous pouvez visiter le site Internet www.kilichicks.piczo.com. Pour faire un don en ligne, vous devez vous rendre sur le site www.cldi.ca et sélectionner l'onglet Kilimandjaro Été 2009.
Surprises sur les ondes de la radio outaouaise
Deux bombes ont éclaté, hier, dans le monde de la radio en Outaouais.
L'animateur Alex van Dieren, qui était au micro de l'émission du matin à TagRadio, a été remercié par la station gatinoise. Alex était de la première heure de cette station radiophonique privée qui, depuis quelques mois, est passée du côté de Radio X.
L'autre surprise provient de la station Énergie, toujours à Gatineau. L'un des coanimateurs de l'émission du matin, Stéphan Gouin, doit aussi quitter son emploi. Stéphan était avec l'équipe d'Énergie depuis quelques années. Lui et Martin Tremblay avaient remplacé Martin Grenier et Sheila Fournier, passés depuis ce temps à CJRC.
Voilà deux décisions d'affaires que j'ai du mal à comprendre. En fait, je suis vraiment triste de voir deux bons amis se faire liquider de cette manière.
Comme quoi personne n'est à l'abri dans le monde des médias.
Phillips et les dragons
Le défenseur des Sénateurs d'Ottawa, Chris Phillips et sa conjointe Erin, sont les présidents d'honneur de la Fondation des bateaux dragons d'Ottawa.
Le Festival des bateaux dragons d'Ottawa se déroulera en fin de semaine, à Mooney's Bay. L'entrée et les spectacles sont gratuits.
Un encan silencieux, avec plusieurs articles autographiés des joueurs des Sénateurs, aura lieu pendant la fin de semaine du festival pour appuyer la Fondation des bateaux dragons d'Ottawa.
Chris et Erin seront à la cérémonie de clôture du Festival des bateaux dragons d'Ottawa, dimanche, pour remettre les prix.
Le sentier des mots
Les activités littéraires ne sont pas légion par les temps qui courent et celle offerte par l'Association des auteurs de l'Outaouais permet de combler cette lacune.
L'événement Sur le sentier des mots, présenté avec la Ville de Gatineau, permettra aux participants de vivre plusieurs expériences.
Sous la direction artistique de Lise Careau, cette rencontre culture et nature offrira trois activités.
Un spectacle littéraire avec accompagnement musical au cours duquel vous pourrez entendre des auteurs de la région qui présenteront des contes, des nouvelles, des chansons et des poèmes, incluant du slam poésie.
Il y aura aussi une scène libre ouverte à tous où vous pourrez alors sortir vos mots de vos tiroirs et venir leur donner vie.
On organisera également une création collective d'Arbres à mots, tant par le public que par les invités. Le public ainsi que les invités seront appelés à inventer une forêt unique qui favorisera la création de tous et chacun.
Cette activité se déroulera demain, au pavillon du lac Beauchamp, à compter de 19 h. Pour en savoir, on peut composer le 819-243-2345, poste 2554.
À surveiller : la classique Dominique bilodeau aura lieu demain, au club de golf Touraine. l'événement permet cette championne canadienne du lancer du javelot de financer ses différentes compétitions et ses entraînements. Pour infor-mation, composez le 819-329-4354.