Au ministère des Transports du Québec, on soutient que des délais dans le chantier ont également été enregistrés en raison de l'approbation de certains dessins techniques et de la fabrication de pièces électro-techniques.

Autoroute 50 : les améliorations devront attendre

Les travaux de l'ordre de 2,7 millions de dollars visant à améliorer la sécurité de l'autoroute 50 sur le tronçon situé entre le chemin Lépine dans le secteur Buckingham et le chemin Doherty, à L'Ange-Gardien, risquent de ne pas être complétés avant l'automne.
Annoncés par Québec en décembre dernier, les mesures de sécurité comprenant l'installation d'un système d'éclairage routier et de bandes rugueuses sur cette section de l'autoroute de même que l'aménagement de feux circulation aux bretelles de l'échangeur du chemin Lépine devaient initialement être réalisés en mai.
Le contrat pour le projet a été accordé en mars dernier, mais la grève des ingénieurs du gouvernement du Québec a retardé l'échéancier, affirme le député de Papineau, Alexandre Iracà, qui se dit « extrêmement déçu de la situation ».
Au ministère des Transports du Québec, on soutient que des délais dans le chantier ont également été enregistrés en raison de l'approbation de certains dessins techniques et de la fabrication de pièces électro-techniques.
« Les appels d'offres sont sortis comme prévu en février et le plus bas soumissionnaire qui respectait les conditions a été choisi. Les autorisations ont été données à la fin mars pour le début des travaux en mai. Malheureusement, un impondérable s'est produit avec la grève des ingénieurs. Évidemment, ça prend des ingénieurs du MTQ pour superviser les travaux », explique M. Iracà.
Alors que les ingénieurs de l'État ont annoncé la semaine dernière qu'ils suspendaient leur grève, M. Iracà affirme que le chantier devrait maintenant débuter à la mi-juillet. Celui-ci devrait durer environ deux mois. « Les ingénieurs ont repris le travail et une date a été convenue pour le début des travaux qui respecteront à la lettre les recommandations du coroner et qui devraient être complétés au début de l'automne, en espérant qu'il n'y ait pas d'autres impondérables », a mentionné le député de Papineau.
Cette portion de l'autoroute 50 a été le théâtre de nombreux accidents mortels ces dernières années. Les améliorations attendues découlent du rapport du coroner Paul Dionne qui avait souligné dans un rapport paru en 2014, à la suite de la mort de Cédric Morency, que la zone située entre les kilomètres 160 et 174 nécessitait des modifications, notamment au niveau de l'éclairage.