Les Champions devront d'abord offrir un contrat à Philippe Aumont s'ils désirent le voir sur le monticule. Son statut de joueur vétéran vient cependant ajouter un autre enjeu pour l'équipe.

Aumont prêt à lancer un «vrai» match

Le dernier examen a été plus que concluant. Phillippe Aumont a pris part à un match simulé, vendredi après-midi, au parc RCGT. Pendant une bonne demi-heure, il a effectué environ 70 lancers.
Les frappeurs des Champions d'Ottawa ne lui ont pas donné trop de fil à retordre.
Pour son prochain test, il pourrait donc se joindre à eux et faire ses débuts officiels dans la Ligue Can-Am de baseball indépendant.
Selon toute vraisemblance, cela pourrait se faire la semaine prochaine.
« Logiquement, la prochaine étape... Ils vont m'approcher et ils vont m'offrir un contrat », a déclaré le Gatinois de 28 ans en quittant la butte.
« Si l'offre me convient, je vais l'accepter. Ce sera hourra ! On va commencer à avoir du fun », a-t-il enchaîné.
Il s'agirait de tout un revirement de situation pour le droitier qui, à pareille date l'an dernier, abandonnait complètement son sport. Il avait simplement perdu le feu sacré, le plaisir de jouer.
Il s'est présenté au camp des Champions sans garanties, 11 mois plus tard, pour voir s'il pouvait encore s'amuser dans un stade.
« Je dois un gros merci aux Champions. Je dois aussi un gros merci aux responsables du programme sport-études de l'école secondaire Nicolas-Gatineau, Stéphane Pétronzio et Sébastien Boucher. J'ai travaillé avec eux autres cet hiver. En bon Québécois, ils m'ont foutu la paix un peu. Ils ne m'ont pas trop dérangé. Tranquillement, pas trop vite, en travaillant avec les jeunes, le plaisir est revenu. »
Vétérans
Il reste un petit détail ou deux à régler avant de confirmer la mise sous contrat d'Aumont par les Champions.
Avec ses neuf saisons passées dans le baseball professionnel, l'ancien choix de première ronde des Mariners de Seattle est considéré comme un « vétéran » dans la Can-Am. Or, tous les postes de « vétérans » sont présentement pourvus à Ottawa.
Pour lui faire une place, le gérant Hal Lanier devrait au préalable libérer un de ses joueurs d'expérience.
Puisque son équipe éprouve de sérieux ennuis au monticule en ce début de saison, ça ne devrait pas vraiment poser de problèmes.
« Nous n'avons pas très bien négocié notre début de saison, c'est évident. De façon générale, notre groupe de lanceurs doit trouver une façon de se relever. Nous allouons trop de buts sur balles et trop de coups sûrs. Dans une récente série, contre les Miners de Sussex County, nous avons alloué 42 coups sûrs en trois parties. Nous ne pouvons pas vraiment rêver de victoires en allouant autant de coups sûrs à nos adversaires », indique l'entraîneur septuagénaire.
Lanier a bien aimé la vélocité des tirs d'Aumont, vendredi. « Et je suis convaincu que mon adjoint responsable des lanceurs est autant satisfait que moi. »
Après avoir effectué 70 lancers, Aumont aura besoin de quelques jours de repos. S'il obtient un départ la semaine prochaine, il pourrait lancer entre cinq et six manches.
Les Miners muselés
Pour une rare fois, les lanceurs des Champions ont connu une soirée sans tache.
Le gaucher Pat Peterson a connu son meilleur départ de la saison, allouant seulement deux points mérités en sept manches de travail.
Le releveur Alex Luna, qui avait bien des choses à se faire pardonner, a été parfait durant la huitième. Il a retiré les trois frappeurs qui lui ont fait face sur des prises.
Raydel Sanchez, le nouveau pompier, est venu fermer les lumières. Il a réussi son premier sauvetage depuis le 19 mai.
Devant une foule de 1079 spectateurs, les Champions ont vaincu les Miners de Sussex County 3-2, vendredi soir.
Les Champions avaient besoin d'entreprendre ce séjour à domicile du bon pied. Ils doivent aussi s'assurer que ça se poursuive. En perdant neuf de leurs 10 dernières parties, ils avaient amorcé une inquiétante glissade vers la cave du classement.
L'attaque a pris le taureau par les cornes dès le départ. Les Champions ont inscrit leurs deux premiers points lors de leurs deux premiers tours au bâton.
La longue balle a une fois de plus bien servi l'équipe du gérant Hal Lanier. Le voltigeur Matt Helms a été le premier joueur à expédier une balle de l'autre côté de la clôture. C'était, déjà, son troisième de la saison.
Brian Bistagne, le joueur de deuxième but qui s'est greffé à l'équipe juste avant le début de la saison, a cogné l'autre pour permettre à son équipe de reprendre les devants pour de bon à la fin de la huitième manche.
La série de trois matches contre les Miners se poursuit tout au long du week-end. Les deux équipes doivent croiser le fer samedi soir et dimanche après-midi.