Guy Lafleur lors de l'inauguration d'une statue de bronze à son effigie, à Thurso.

Année rock'n'roll dans la Petite-Nation

UN PERSONNAGE: Guy Lafleur
Thurso a honoré Guy Lafleur le 13 septembre en dévoilant un bronze de huit pieds à l'effigie du Démon blond. Ultime consécration pour l'ancienne supervedette du hockey, cette statue, d'une valeur de 400 000 $, est érigée devant l'hôtel de ville de Thurso, là où l'ex-vedette du Canadien et des Nordiques a grandi. À l'aube de son 62e anniversaire de naissance, le principal concerné est accueilli en héros dans sa ville natale, alors que des centaines de résidents et d'admirateurs venus de l'extérieur se sont déplacés pour assister au dévoilement de la Place Guy Lafleur. Pour l'occasion, Réjean Houle, Yvan Cournoyer et Geoff Molson, entre autres, viennent souligner l'événement avec le célèbre numéro 10. Sur le coup de 16h, le bronze est finalement dévoilé. «Ce que vous voyez va vivre pendant 5000 ans. Ainsi, Guy, on ne t'oubliera pas; même dans 5000 ans, tu compteras encore un but», lance le concepteur du bronze, Jean-Raymond Goyer.
Le maire de Lochaber-Ouest, Jean-Pierre Girard.
UN LIEU: Lochaber-Ouest
Le 6 avril, le conseiller Jean-Pierre Girard est arrêté par la Sûreté du Québec. Cette arrestation fait suite à une plainte de harcèlement criminel déposée par la directrice générale Chantal Dubé. Aucune accusation ne sera finalement portée contre le conseiller qui reprend sa place à la table un mois plus tard. Le 16 mai, M. Girard envoie une mise en demeure à la directrice générale pour atteinte à sa réputation. En juin, la saga se poursuit alors que Girard réclame la démission de Chantal Dubé ainsi que celle du maire, Michel Labrecque, et du conseiller Charles Côté, évoquant que ce dernier aurait été le codirecteur de la campagne électorale de Mme Dubé lorsqu'elle était candidate pour la Coalition avenir Québec aux élections provinciales de 2012. Les trois demeureront en poste. En congé de maladie, Mme Dubé est remplacée en juillet par l'ancien directeur général, Alain Hotte. Le 3 novembre, la population tranche: Jean-Pierre Girard est élu maire et six nouveaux conseillers font leur apparition autour de la table. La chaise musicale à la direction de la municipalité se poursuit en décembre lorsque Laurie Laframboise, ancienne directrice générale de Lochaber-Canton, est nommée par intérim pour remplacer M. Hotte.
<p>Bien des festivaliers ont déploré les nombreux retards et l'omniprésence des déchets sur le site du Rockfest.</p>
UN MOT: Rockfest
La programmation du huitième Rockfest avait de quoi faire écarquiller les yeux des plus grands promoteurs de festivals au Québec et même en Amérique du Nord: Alice Cooper, The Offspring, Rise Against, Marylin Manson, Deftones et Social Distortion sont autant de grands noms qui allaient débarquer à Montebello en plein mois de juin. Ce qui allait être «la plus grosse programmation» aux yeux des organisateurs s'est cependant quelque peu gâtée. À quelques jours du début du festival, on apprend que les groupes locaux invités ne sont pas rémunérés pour leur prestation. Face à la controverse, les organisateurs annoncent au lendemain de l'événement qu'un cachet sera finalement offert aux formations de la région. Si la programmation a réjoui les festivaliers, la logistique a quant à elle fait maugréer : file d'attente trop longue pour obtenir des billets, présence de boue et de déchets sur le site, manque de navettes et de places pour l'hébergement, quantité de toilettes insuffisantes... Pendant plusieurs jours, les réseaux sociaux ont servi d'arène de débat entre détracteurs et défenseurs de l'événement qui aurait attiré plus de 100 000 personnes.
UN CHIFFRE: 101
Le 4 octobre, à 16h30, sonnait la fin des mises en candidatures en vue du scrutin municipal du 3 novembre. Sur le territoire de la MRC Papineau, 24 sièges de maires et 144 postes de conseillers étaient disponibles. Au final, seulement 67 courses sur une possibilité de 168 se sont tenues, alors que 101 candidats ont été portés ou reconduits au pouvoir sans opposition. Onze maires ont obtenu sans résistance leur laissez-passer vers la fonction de premier magistrat tandis qu'à Fassett, Ripon, Lochaber-Canton et Notre-Dame-de-Bonsecours, les citoyens n'ont même pas eu à se déplacer aux urnes puisqu'aucune opposition n'était présente. Une situation presque identique survient à Mulgrave-et-Derry où seul le maire sortant Michael Kane doit lutter pour conserver son siège. À Saint-Émile-de-Suffolk, des élections partielles tenues le 22 décembre ont permis de combler les trois sièges de conseillers demeurés vacants.
UNE RÉSOLUTION: un réseau d'aqueduc fonctionnel à Montebello
Montebello est aux prises avec des problèmes d'eau potable depuis des années et 2013 ne fait pas exception à la règle. En juin, des ingénieurs mandatés pour analyser le dossier de plus près affirment que l'usine de filtration de l'eau de Montebello, construite en 2009 au coût de 2,5 millions $, est «mal conçue». En réalité, les citoyens paient environ 500 $ de taxe d'eau annuellement. Les bris sur le réseau coûtent des centaines de milliers de dollars à Montebello à chaque année. Une consultation publique sur le sujet est organisée et des travaux d'urgence frisant les 400 000 $ doivent être réalisés sur le réseau afin d'assurer l'alimentation pendant l'été 2013. Le sujet se retrouve au coeur de la campagne électorale municipale de 2013. Luc Ménard, qui prône les travaux de réfection, remporte l'élection et annonce en novembre qu'il n'y aura pas de nouvelle usine, mais plutôt une remise à neuf des installations existantes. Montebello doit obtenir d'ici mars la réponse du ministère des Affaires municipales puisque Québec doit débourser les deux tiers du projet qui pourrait coûter jusqu'à 2,5 millions $, selon le nouveau maire.