Andy Murray occupe le premier rang du classement de l'ATP pour la première fois de sa carrière.

Andy Murray au sommet

Andy Murray a célébré son accession au premier rang mondial en disposant de l'Américain John Isner 6-3, 6-7 (4), 6-4 dimanche, en route vers la conquête de son premier titre en carrière au Masters de Paris.
Il s'agissait de son huitième titre cette saison - un record -, et de son 14e en carrière dans la série Masters, mettant du même coup un terme aux espoirs d'Isner d'obtenir son premier dans cette série.
Murray, qui succédera officiellement à Novak Djokovic au premier rang mondial lors de la publication du classement de l'ATP lundi, présente une fiche de 8-0 en carrière contre l'Américain. Leur premier duel avait eu lieu aux Internationaux d'Australie il y a six ans.
Il l'avait récemment battu 6-1, 6-3 en quarts de finale de l'Omnium Erste Bank de Vienne, mais cet affrontement était bien différent et beaucoup plus serré pour l'Américain reconnu pour la puissance de son service.
Isner a appliqué beaucoup de pression sur l'Écossais, en réussissant notamment 18 as et de nombreux coups droits gagnants.
Mais il a manqué de constance, laissant notamment filer deux balles de bris au septième jeu du match.
Au deuxième set, il menait 4-3 et 40-0, mais il a de nouveau raté l'occasion de faire payer Murray - qui fut finaliste dans ce tournoi contre Djokovic l'an dernier.
Murray a cependant commis une rare bourde avec une double faute lors du bris d'égalité et Isner en a profité pour s'adjuger le set.
Isner a ensuite sauvé des balles de bris lors de ses deux premiers jeux au service au troisième set, tandis que Murray retrouvait ses repères et imposait de nouveau son rythme.
Isner a tout donné ce qu'il avait avant de plier l'échine, et il a patiemment attendu au filet, la tête baissée, pour féliciter Murray.
Murray a gagné quatre tournois consécutifs, portant à 43 son total en carrière.
Il participera aux Finales de l'ATP à Londres, à compter de dimanche prochain.