Agressions sexuelles en série: 350 nouveaux indices

Une centaine de personnes ont rencontré la police d'Ottawa dans sa traque d'un agresseur sexuel en série toujours en cavale.
Jeudi, le sergent Richard Dugal a précisé que 350 indices avaient été livrés par le public depuis l'appel à tous du Service de police d'Ottawa, en janvier dernier.
Alors qu'un suspect est recherché pour au moins trois agressions sexuelles, un autre individu, considéré comme le témoin important d'une agression, attire l'attention des enquêteurs. Ce témoin important n'est pas considéré comme suspect, mais les autorités jugent qu'il pourrait leur fournir des informations précieuses.
«Nous disons merci aux gens qui ont été identifiés, et qui ont collaboré à l'enquête. Nous remercions aussi les membres du public qui nous ont contactés pour offrir leur aide en fournissant des éléments de réponse à nos questions», a déclaré le sergent Dugal.
Plus de 120 personnes ont été identifiées, mais écartées des soupçons des policiers. «Les gens peuvent croire qu'il s'agit d'un parent ou d'un proche, ce qui peut être le cas. Il faut être attentif.»
Le SPO a diffusé jeudi la photo du témoin important qui se trouvait dans les parages d'une scène d'agression sexuelle, le 5 janvier dernier, sur la promenade Chapman Mills. Des images de ce témoin ont été captées par la vidéosurveillance d'un commerce voisin situé tout près de la scène de l'incident.
Le témoin a été décrit comme étant un homme de race blanche aux poils du visage foncés. Il était vêtu d'un manteau matelassé de couleur sombre avec des fermetures éclair, d'une tuque et d'un pantalon de couleur claire.
Une agression sexuelle non résolue a poussé les policiers à diffuser une vidéo d'un suspect d'une agression sexuelle survenue au 2 600, avenue Draper, à la fin du mois de mars.
Par ailleurs, le SPO relie trois agressions sexuelles à un seul suspect. Les événements se sont déroulés entre juin 2012 et octobre 2013. Le SPO a déjà diffusé les portraits-robots d'un possible suspect, bien que les deux visages soient quelque peu différents.
Trois agressions liées
Le 5 août 2012, vers 3h: agression sexuelle d'une femme à sa résidence du chemin Banner.Le 26 juin 2013, vers 22h: agression sexuelle d'une femme dans un sentier situé entre le chemin Lancaster et le croissant Erinbrook.Le 7 octobre 2013, vers 21h50: agression sexuelle d'une femme sur l'avenue Aldea, près de la rue Lasalle.Toute information sur ces affaires doit être acheminée aux enquêteurs du SPO, au 613-236-1222, poste 4774, ou de façon confidentielle à Échec au crime au 613-233-8477.