A New Day, de Carlou D.

Il mélange les langues, les styles de musiques, passe du chant au scat en un souffle. C'est l'une des belles découvertes de ces dernières semaines: Carlou D.
Doté d'une voix singulière - nasale, qui sait facilement prendre de la hauteur -, ce chanteur d'origine sénégalaise peut s'enorgueillir d'avoir déjà séduit Eagle Eye Cherry. Ils signent un premier duo sur le deuxième titre de l'album, Soldier. Les cuivres y rejoignent les percussions traditionnelles africaines selon un métissage musical très convaincant.
Les compositions - de ce que l'on comprend, du moins, des paroles anglaises et françaises - apparaissent comme des manifestes pleins d'émotion. Dans La Classe, Carlou D. chante un pays transformé en nid de vipères, rongé par la jalousie, et réclame «de la classe», justement.
Le disque offre des morceaux à la fois jubilatoires et bouleversants, et l'on pense à Fah Yallahu, ballade envoûtante à la fois portée par des violons et rivée au corpus traditionnel africain.
Un disque empreint d'humanité!