46 municipalités s'opposent aux compressions

L'appui pour le maintien de la livraison à domicile gagne du terrain à travers le pays alors que 46 municipalités incluant des grandes villes ont adopté des résolutions en ce sens au cours des dernières semaines.
Selon le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, le nombre de municipalités opposées à l'élimination du service postal à domicile égale désormais le nombre de collectivités que Postes Canada affirme avoir consulté avant d'annoncer cette décision en décembre dernier.
«Quarante-six municipalités, y compris certaines des plus grandes villes du Canada, ont adopté une résolution en faveur du maintien de la livraison à domicile, et ce nombre ne cesse d'augmenter,» affirme Denis Lemelin, président national du STTP.
Selon le STTP, les collectivités à travers le pays seraient durement touchées par les compressions annoncées par la société, avec l'appui du gouvernement conservateur. Ces mesures feraient augmenter le coût des affaires municipales, refileraient aux collectivités le coût de l'entretien des boîtes postales communautaires, et isoleraient les personnes âgées et à mobilité réduite de leur quartier, a souligné le président Lemelin.
Le syndicat rappelle que dans son plan d'action en cinq points, Postes Canada prétend avoir consulté la population de 46 collectivités partout au pays. Toutefois, rappelle le STTP, ces consultations se sont faites sur invitation seulement. D'autres consultations publiques ont été effectuées en ligne et au moyen d'un sondage par la poste, mais l'analyse des résultats effectuée par le STTP indique pratiquement aucun appui pour les compressions.
«Connaissez-vous quelqu'un qui a vraiment été consulté par Postes Canada? Pas moi, affirme M. Lemelin. Ce que nous entendons depuis l'annonce des compressions montre que Postes Canada a du pain sur la planche, en ce qui a trait à la tenue de consultations publiques significatives.»
La liste des municipalités dévoilée par le STTP ayant adopté une résolution inclut de grandes villes comme Toronto, Montréal, Vancouver, Victoria, Winnipeg, Hamilton, London, Charlottetown. Québec et Gatineau ne sont pas du nombre. On remarque toutefois les noms d'organismes municipaux dont l'Union des municipalités du Québec et le caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités.