Le ministre ontarien de la Santé, Eric Hoskins

20 nouveaux intervenants en santé mentale pour Pikangikum

Le ministre de la Santé de l'Ontario, Eric Hoskins, a annoncé dimanche qu'un financement sera versé à la Première Nation de Pikangikum afin qu'elle puisse bénéficier des services de 20 intervenants en santé mentale qui travailleront à temps plein.
La communauté est aux prises avec une vague de suicides et des besoins urgents en santé mentale pour environ 380 personnes qui cherchent à être suivies par un intervenant.
Les professionnels en santé mentale se rendront dans la communauté isolée immédiatement au coût d'environ 1,6 million $, a indiqué M. Hoskins.
Ces derniers se joindront aux huit intervenants en santé mentale sont déjà sur place en vertu d'un financement conjoint des gouvernement provincial et fédéral.
Au moins quatre jeunes de Pikangikum se sont enlevés la vie récemment.
Le gouvernement ontarien a par ailleurs dévoilé la création d'un nouveau secrétariat dédié à la jeunesse autochtone et au bien-être de la communauté. Cette initiative vise à accélérer le déploiement des efforts, alors que le bureau travaillera de concert avec des partenaires autochtones et Ottawa.
L'annonce du ministre Hoskins survient alors qu'il se prépare à rencontrer, lundi, son homologue fédéral, Jane Philpott, ainsi que le grand chef de l'organisation Nishnawbe Aski Nation, Alvin Fiddler. Tous trois doivent signer une nouvelle charte sur les réformes du système de santé chez cette Première Nation, selon un communiqué de Santé Canada.
Nishnawbe Aski Nation représente 49 collectivités de nord de l'Ontario.