Auto

La voiture autonome bouleverse les codes des véhicules de luxe

PARIS — Confort, temps retrouvé et tranquillité d’esprit : la transition vers la voiture autonome modifie les codes du haut de gamme automobile, la bulle de volupté ayant tendance à supplanter l’attrait pour les puissantes motorisations.

Avec ses sièges en velours et cuir vert, son sol en bois, ses surfaces de marbre, le concept EZ-Ultimo de Renault, présenté au Mondial de l’Auto à Paris, évoque la chambre d’un hôtel de luxe. Cette vision du haut de gamme électrique et autonome en 2030 incarne au moins deux révolutions.

Essai-éclair: BMW 530e xDrive

Parmi les véhicules hybrides rechargeables, il ne faut pas oublier l’effort de BMW. Le constructeur allemand propose dans sa gamme quelques modèles en version branchables, dont la berline 530e xDrive.

Celle-ci se veut très dynamique dans l’ensemble, en proposant une conduite en mode électrique très douce. Les transitions vers le moteur thermique sont très peu perceptibles. 

Le temps de recharge varie entre 1,5 et 2,5 heures pour une recharge complète de la batterie lithiuim-ion de 9,2 kWh, avec une borne de 240 volts. Il faut en compter au moins sept si on a accès qu’à une prise de 120 V. 

Hélas, la batterie n’offrait que de 13 à 17 kilomètres d’autonomie en mode électrique. 

Et le moteur thermique avait tendance à partir souvent en raison de la période hivernale durant laquelle cet essai a été fait. 

Auto

Guerre commerciale avec les États-Unis: BMW investit 5,4 G$ en Chine

PÉKIN — Handicapé par la guerre commerciale sino-américaine, BMW a annoncé jeudi un investissement de 3,6 milliards d’euros (5,4 milliards $) en Chine pour étoffer sa production locale, devenant au passage le premier constructeur à tirer parti d’une nouvelle législation plus favorable aux étrangers.

Le constructeur allemand est l’une des victimes collatérales des tensions commerciales entre Pékin et l’Amérique de Donald Trump : producteur de voitures aux États-Unis, BMW voit désormais ces dernières frappées de droits de douane de 25 % à leur entrée en Chine.

Affaires

Des montres en bois pour conquérir le monde

Depuis un an et demi, Aymen El Akbari travaille sur son projet d’entreprise. Mardi, il plonge dans l’aventure du financement participatif sur le site Kickstarter pour enfin lancer sa première collection de montres en bois signée Owood.

Pourquoi une montre en bois? «Le bois, c’est un matériau noble. C’est écologique. C’est une ressource renouvelable, explique-t-il. Chaque montre sera unique, car les grains et les veines du bois ne sont jamais identiques d’un morceau à l’autre.»