Le sentier culturel a attiré beaucoup de gens dans le Vieux-Hull.

Une saison touristique «exceptionnelle» en Outaouais

L’industrie touristique observe que les effets des célébrations du 150e de la Confédération continuent de se faire sentir dans la région.

Les chiffres compilés par Tourisme Outaouais démontrent évidemment une baisse d’achalandage par rapport à l’an dernier où les événements de marque se succédaient dans le cadre du 150e. L’intérêt est tout de même loin de s’essouffler si on compare avec l’année précédente: 2016.

« La majorité des membres sondés ont qualifié leur saison estivale de très bonne à exceptionnelle », affirme la présidente de Tourisme Outaouais, Geneviève Dumas, dans un communiqué.

Dans les hôtels de la région, le taux d’occupation a augmenté de plus de 2% par rapport à 2016. Il s’agit d’une augmentation « normale », explique la directrice générale de Tourisme Outaouais, France Bélisle. 

La donnée la plus révélatrice d’une croissance continue du nombre de touristes, selon Mme Bélisle, est le nombre d’actes de renseignement prodigués par des employés de Tourisme Outaouais, soit les échanges de vive voix entre des conseillers de séjour et des visiteurs, en personne ou au téléphone. Par rapport à 2016, on parle d’une hausse de 35%.

Le directeur général de Vision Centre-ville (VCV), Stefan Psenak, soutient que les commerçants du Vieux-Hull ressentent encore les effets de l’année 2017.

« Ce n’est pas 2017, mais c’est quand même une bonne année. On sent qu’il y a un effet de levier, explique M. Psenak. L’année passée, personne ne s’est assis sur ses mains en se disant : "On a Mosaïculture, ça va se remplir tout seul." Si on avait fait ça, on se retrouverait peut-être avec des chiffres de l’ordre de 2016, plutôt que ceux qu’on connaît là. »

Stefan Psenak ajoute que pour le centre-ville, la tenue d’événements d’envergure qui dure plusieurs semaines a un impact durable et plus soutenu qu’un ensemble d’événements ponctuels. Ces petits festivals – comme La Petite Saint-Jean et Lavolley – génèrent tout de même du trafic dans le Vieux-Hull, ce qui fait dire au directeur général de VCV qu’en plus du 150e de la Confédération, les efforts passés pour animer le centre-ville commencent à offrir des résultats satisfaisants.

France Bélisle renchérit en donnant l’exemple du sentier culturel, un « outil fabuleux » pour attirer des gens dans les commerces du Vieux-Hull.

« Si on revient aux actes de renseignement, quand les visiteurs sortent d’ici, on leur dit qu’il y a une ligne rouge au sol, de la suivre et d’aller manger », raconte Mme Bélisle.

D’ailleurs, si 2018 est positif pour l’industrie touristique jusqu’à maintenant, l’automne s’annonce prometteur aussi. Notamment en raison du Coloris automnal, les prochaines semaines représentent une période importante pour les visiteurs étrangers.

Le parc Oméga de Montebello, par exemple, a vu les réservations de groupe en provenance d’Europe et d’Asie augmenter. L’achalandage pourrait atteindre un sommet de 300 000 visiteurs pour 2018.