Le bâtiment qui abrite Goulet Motosports Harley-Davidson depuis 41 ans, sur la rue John, à Hawkesbury.
Le bâtiment qui abrite Goulet Motosports Harley-Davidson depuis 41 ans, sur la rue John, à Hawkesbury.

Une nouvelle vie pour l’édifice de Goulet Motosports

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Le bâtiment qui abrite Goulet Motosports Harley-Davidson de Hawkesbury jusqu’au 31 octobre prochain aura une deuxième vie. L’entreprise Maximum Powersports a récemment fait l’acquisition de l’édifice du concessionnaire de motos, qui a mis la clé sous la porte à la fin de l’été dernier.

«Ça fait un bout que l’on avait besoin de plus d’espace», a souligné Kevin Assaly, le propriétaire de Maximum Powersports, dont la maison-mère est située sur la rue Tupper. L’entreprise se spécialise dans la vente de véhicules tout-terrains, de motoneiges et de motomarines, mais aussi de motocyclettes de marque Kawasaki, entre autres. Alors que la COVID-19 a été difficile pour plusieurs entreprises, Maximum Powersports a pu tirer son épingle du jeu. «Ça a ralenti en mars et en avril, mais ça a commencé à rouler et ça a presque doublé en juin et juillet. Les gens ne voyagent pas donc se cherchaient des passe-temps. On a été extrêmement chanceux là-dedans».  

L’annonce de la fermeture de Goulet Motosports avait eu l’effet d’une bombe au sein de la communauté de motocyclistes de Hawkesbury. Établie depuis 41 ans sur la rue John, Goulet Motosports a su laisser sa marque comme entreprise familiale ayant soutenu plusieurs collectes de fonds et organisé les Bike Fest qui rassemblaient jusqu’à 25 000 personnes. «C’est des gros souliers à chausser», avoue M. Assaly au sujet de l’héritage laissé par Goulet Motosports. «Ça va être difficile. Les propriétaires ont fait un excellent travail et ont travaillé extrêmement fort. Harley-Davidson est un style de vie. Je ne pense pas qu’une marque s’en approche en termes d’appartenance.» Il se dit cependant confiant qu’il pourra miser sur une approche client personnalisée et un bon service à la clientèle. «Nous, on va aussi amener d’autres produits, puis ça va dépendre si les gens veulent demeurer dans le local.» 

Maximum Powersports prendra possession du bâtiment de Goulet Motosports le 2 novembre, mais n’a toujours pas de date prévue pour l’ouverture, due entre autres de la COVID-19 et à certaines pénuries de produits. «Ça va prendre un petit bout pour se rendre exactement au niveau de service où on veut se rendre, peut-être 8 mois, un an. Mais possiblement, si tout va bien, on pourrait avoir les portes ouvertes en décembre», conclut M. Assaly.