Dans les coulisses de la production du désinfectant pour les mains produit par la distillerie Dunrobin et la brasserie Beau's, dans l'Est ontarien.
Dans les coulisses de la production du désinfectant pour les mains produit par la distillerie Dunrobin et la brasserie Beau's, dans l'Est ontarien.

Une distillerie et une brasserie de l’Est ontarien s’associent pour produire du désinfectant à mains

La distillerie Dunrobin et la brasserie Beau's, dans l’Est ontarien, combinent leurs forces pour produire du désinfectant pour les mains afin d’aider à la lutte contre la COVID-19.

«Nous ne voulions pas être des victimes oisives de la pandémie, alors nous avons pris des mesures», souligne Steve Beauchesne, PDG de la brasserie Beau’s. «En s'associant avec la distillerie Dunrobin pour produire du désinfectant pour les mains, Beau's devient un élément important de la lutte contre COVID-19 et de notre rétablissement après la pandémie. Nous savons que, où que ce désinfectant aille, il fera une réelle différence dans les résultats sanitaires de ces communautés». 

Le désinfectant sera produit et conditionné à la brasserie Beau’s avec des surplus de bière. L’entreprise mentionne posséder des milliers de barils de bière ne pouvant plus être vendus aux bars et restaurants, mais dont la teneur en alcool en fait un ingrédient de base idéal pour créer un antiseptique à mains efficace.

Steve Beauchesne, PDG de la brasserie Beau’s

La Distillerie Dunrobin, quant à elle, fournira l’équipement, un alambic entre autres, permettant de distiller la bière de la brasserie pour la transformer en alcool pur. L’alcool sera ensuite mélangé à d’autres ingrédients afin de créer un désinfectant. 

«Nous comprenons l'importance de la situation et l'opportunité unique qui nous est offerte en étant l'une des rares entreprises capables de produire un désinfectant pour les mains, déclare Adrian Spitzer, cofondateur de la distillerie Dunrobin. Ce n'est que grâce à ce partenariat avec Beau's que nous avons pu pivoter aussi rapidement. Ils avaient les ressources et les installations nécessaires pour nous aider à augmenter la production et à accélérer nos processus. Nous sommes motivés pour aider à "aplatir la courbe" et nous avons confiance que nos efforts aboutiront à un Canada plus sain».

Une fois produit, l’antiseptique sera distribué en partie aux travailleurs de la santé de première ligne et aux entreprises offrant des services essentiels en Ontario. L’autre part sera remise aux organismes à but non lucratif et aux organisations oeuvrant avec les communautés les plus vulnérables de la province.

La brasserie Beau’s affirme avoir déjà reçu plusieurs commandes de divers organismes et secteurs d’activité et elle affirme s’attendre à ce que la demande dépasse l’offre. 

Le produit désinfectant pour les mains devrait être prêt pour la distribution dans les prochaines semaines.