La Ville de Gatineau et les cols blancs tardent à s'entendre pour une nouvelle convention collective.

Une dérogation mineure qui sauve des dizaines d'emplois à Gatineau

Une toute petite dérogation mineure sur l'usage d'un bâtiment qui aurait été d'une grande complexité il y a encore quelques mois, à Gatineau, permettra au conseil municipal, en toute simplicité, de conserver sur son territoire plusieurs dizaines d'emplois.
La firme spécialisée dans le domaine des communications aériennes et militaires Harris SolaCom ATC Solutions, qui occupe actuellement des bureaux sur la rue Jean-Proulx, prend de l'expansion et se devait de trouver de nouveaux locaux rapidement.
Le risque de voir l'entreprise quitter le sol gatinois était bien réel, selon nos informations. La dérogation mineure qui doit être adoptée par le conseil, mardi, permettra cependant d'ajouter un usage de centre de recherche et de développement au local du 1040, boulevard Saint-Joseph, une propriété du Groupe Heafey. L'immeuble deviendra le nouveau domicile gatinois de la multinationale.  
Les modifications d'usage aux bâtiments commerciaux étaient un irritant important il y a encore quelques mois à Gatineau, mais la réforme à l'urbanisme a permis de faciliter grandement ce type d'intervention dans la réglementation. « C'est évident que nos nouvelles façons de faire à l'urbanisme font en sorte que c'est beaucoup plus simple maintenant de changer ou d'ajouter des catégories d'usages aux bâtiments commerciaux quand il le faut, a noté la conseillère du quartier, Louise Boudrias. Avant c'était tellement compliqué. »