Une campagne publicitaire mettra en valeur l’agrotourisme des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) dans les prochaines semaines, a annoncé lundi l’organisme Tourisme Prescott-Russell (TPRT).
Une campagne publicitaire mettra en valeur l’agrotourisme des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) dans les prochaines semaines, a annoncé lundi l’organisme Tourisme Prescott-Russell (TPRT).

Une campagne médias pour promouvoir l’agrotourisme des CUPR [VIDÉO]

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Une campagne publicitaire mettra en valeur l’agrotourisme des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) dans les prochaines semaines, a annoncé lundi l’organisme Tourisme Prescott-Russell (TPRT).

La campagne Field to Forks permettra aux auditeurs d’en apprendre davantage sur les entreprises et producteurs locaux. «Ça fait un résumé de notre région. Les campagnes Field to Forks sont déjà très populaires dans le sud de l’Ontario. Ça n’avait pas été fait dans la région d’Ottawa ou de Prescott et Russell», précise la directrice générale de TPRT, Geneviève Duval. «Au niveau du timing, c’était parfait, parce que la saison de l’agrotourisme est très populaire au mois de septembre dans la région de Prescott et Russell. Avec la relance économique, je cherchais une façon de promouvoir l’agrotourisme, parce que c’est une des industries les plus populaires de la région.»

La campagne Field to Forks sera fragmentée en vidéos d’environ une minute, diffusées à la télévision et sur le web. Des capsules audio de 15 et de 30 secondes seront quant à elles diffusées à la radio, à différentes heures d’écoute. «Ce qu’il faut noter, c’est que le public cible est vraiment Ottawa, parce que c’est accessible et on veut faire sortir les gens de la ville», souligne la directrice. Mme Duval ajoute que des mini reportages télévisés de quelques minutes, sous forme de portraits, seront également à l’antenne les jeudis matins.

Parmi les entreprises mises à l’avant-plan, Genevieve Duval souligne la participation du vignoble de Vankleek Hill, la ferme l’Artisan, l’entreprise Garden Path Homemade Soap, le restaurant Vert Fourchette, la brasserie Beau’s et le marché de producteurs de Vankleek Hill. «On a dû miser sur l’est de la région. On cherchait un secteur «market ready», des entreprises qui étaient prêtes à recevoir des gens, parce que ça devait se faire assez rapidement. On cherchait des éléments pour faire ressortir l’engouement de l’achat local» À ces entreprises s’ajoute aussi le populaire circuit Popsilos, présentant des murales peintes sur d’immenses silos de fermes. «Ça combine l’agriculture et l’art. On trouvait ça bien.»