Québec a autorisé les entreprises d’asphalte à remettre au travail, il y’a une dizaine de jours, de petites équipes qui s’assureront du maintien et de l’entretien des usines de productions.
Québec a autorisé les entreprises d’asphalte à remettre au travail, il y’a une dizaine de jours, de petites équipes qui s’assureront du maintien et de l’entretien des usines de productions.

Une baisse de prix à prévoir pour l'asphalte

L’industrie de l’asphalte est, comme le reste du Québec, pratiquement au neutre depuis un mois, alors que c’est habituellement le début de la saison haute pour la plupart de ces entreprises essentielles pour l’entretien des routes. Seules quelques usines ont pu poursuivre la production pour les besoins urgents, notamment dans la région de Montréal, mais toutes les autres ont dû cesser leurs activités. L’action vient toutefois de reprendre de manière partielle dans la plupart des installations, confirme Bitume Québec.

Québec a autorisé les entreprises d’asphalte à remettre au travail, il y’a une dizaine de jours, de petites équipes qui s’assureront du maintien et de l’entretien des usines de productions. « Normalement, les entreprises seront prêtes à répondre à la demande quand les chantiers pourront reprendre, assure Martin Pelletier, président de Bitume Québec qui regroupe les fournisseurs de bitume et les producteurs d’enrobé bitumineux du Québec. Les municipalités, les entreprises privées ou le ministère des Transports du Québec (MTQ) n’auront pas de problèmes d’approvisionnement. »

Évidemment, ces entreprises devront se plier, comme les autres, aux règles de distanciation sociale qui seront imposées par Québec lorsque le déconfinement sera amorcé, mais cela ne suscite aucune crainte quant aux capacités de production des usines, indique M. Pelletier. « Je ne vois pas de problème, dit-il. Même si les travaux de voirie devaient s’accélérer et que la demande devait beaucoup augmenter en peu de temps, les entreprises seront en mesure de desservir leur région respective. Beaucoup d’usines ne fonctionnent pas à pleine capacité en temps normal. Les entreprises ont eu le temps de se préparer et d’intégrer les mesures sanitaires. Nos capacités de production seront au rendez-vous. »

À LIRE AUSSI: Reprise des chantiers: Gatineau jongle avec différents scénarios

Baisse des prix

La guerre de prix sans merci qu’ont décidé de se livrer la Russie et l’Arabie saoudite en pleine pandémie mondiale a fait chuter de façon drastique la valeur du baril de pétrole brut sur les marchés. Cette baisse aura évidemment un effet sur le prix du bitume, ingrédient goudronné essentiel à la production d’asphalte. Mais pas tout de suite, insiste le président de Bitume Québec.


« Ça pourrait prendre quelques mois, mais je m’attends à ce que le prix soit à la baisse bientôt »
Martin Pelletier

L’indexe des prix du bitume est déterminé pour tout le Québec par le plus bas soumissionnaire ayant répondu à l’appel d’offres du MTQ. Le ministère refait un appel d’offres tous les mois, d’avril à octobre. En avril 2019, le prix de la tonne d’enrobé bitumineux variait entre 935 $ et 1175 $ selon le grade demandé. Les prix pour avril 2020 devraient être publiés dans les prochains jours par le gouvernement.

« Je m’attends à un début de saison semblable à l’an passé, mentionne M. Pelletier. Je ne pense pas voir une hausse ni une baisse marquée en avril et la raison qui l’explique est simple. Les entreprises se préparent pour le printemps quelques mois à l’avance. Elles ont donc commencé à stocker leur produit en janvier et février, avant la chute des prix. Les prix de ce printemps refléteront ce qui a été payé pour l’approvisionnement il y a quelques mois. »

Au fur et à mesure que les entreprises écouleront leurs stocks, elles devront se réapprovisionner et c’est là qu’une tendance à la baisse pourrait être observée dans les prix. « Ça pourrait prendre quelques mois, mais je m’attends à ce que le prix soit à la baisse bientôt, note M. Pelletier. Ce sera bon pour les municipalités, le gouvernement et pour les clients résidentiels qui voudront refaire leur entrée pavée cet été. »