La directrice général de la NCCCR, Karine Lauzon.

Une année de restructuration

L’année 2017 en aura été une de restructuration au sein de la Nouvelle Chambre de Commerce de Clarence-Rockland (NCCCR). C’est ce qu’a résumé Karine Lauzon, directrice générale de l’organisme, lors de l’assemblée générale annuelle tenue jeudi devant une vingtaine de personnes.

De fait, trois différentes personnes ont occupé successivement le poste de directeur général l’an dernier. En poste depuis juillet dernier, Karine Lauzon s’est engagée dans cette restructuration.

« Il y a eu un gros travail qui a été fait avec le conseil d’administration afin de revoir l’engagement de notre chambre dans la communauté, mais aussi auprès de nos membres et de leurs activités », explique Mme Lauzon.

Ces changements au sein de l’administration ont eu un impact notamment au niveau de la membriété. Celle-ci est passée de 142 membres au début de 2017, à 127 membres à la fin de l’année.

« Dans une restructuration, il faut vivre avec le côté négatif. Il y a eu un nombre important de membres qui ont décidé de ne pas renouveler pour la simple et bonne raison qu’il ne voyait pas les avantages d’être membres et je les comprends », ajoute la directrice générale.

Karine Lauzon, présidente de la Nouvelle Chambre de commerce de Clarence-Rockland, a accueilli les membres de ce regroupement économique.

En juillet dernier, un sondage a été fait afin de connaître les besoins des membres.

Plusieurs ont dit souhaiter plus d’activités, et celles-ci, organisées en journée. « L’année 2018 sera dynamique. Elle sera axée sur programmation comptant plusieurs activités », précise Mme Lauzon.

17-174
Le dossier des routes 17 et 174 reliant Rockland à la ville d’Ottawa demeure toujours au sommet des préoccupations commerciales.

Présent lors de l’AGA, le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, a discuté brièvement des avancées dans le projet d’élargissement à quatre voies de la route.

« On se bat encore, précise le maire. On essaye de déployer tous les moyens possibles pour avoir une subvention. Si on veut avoir quelque chose, ça va être au provincial et au fédéral qu’il faut pousser (sic) ».

Rappelons qu’en 2016, en collaboration avec la Chambre de Commerce, des gens d’affaires de la région de Clarence-Rockland se sont regroupés pour lancer une campagne pour l’élargissement de la 17-174. Le groupe a même fait appel à une firme de communication stratégique afin de faire du lobbying auprès des gouvernements.

Parc de la Chambre
La NCCCR a profité de son AGA pour présenter l’ébauche d’un projet d’envergure : le Parc de la Chambre. Il s’agit d’une aire de détente qui serait construite le long de la rue Laurier. La vision à long terme de la Chambre de commerce serait de regrouper les petits commerces locaux au centre-ville.