Dans la mise en demeure, rendue publique par TVA, l’avocat de Sylvie Lalande (photo) soutient que les propos du ministre sont des « insinuations fausses et trompeuses » et causent « un tort inqualifiable à la réputation » de sa cliente.

Une administratrice de Québecor et de Desjardins met en demeure Fitzgibbon

La présidente du conseil d’administration de Groupe TVA et vice-présidente du conseil de Québecor, Sylvie Lalande, met en demeure le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, de présenter des excuses publiques pour avoir suggéré une possible apparence de conflit d’intérêts de sa part dans le dossier de Groupe Capitales Médias.

« Surpris » du refus de Desjardins de financer la coopérative des travailleurs des six quotidiens, M. Fitzgibbon s’est demandé mercredi « s’il y avait des forces en présence qui auraient pu faire dérailler la décision ». Car selon lui, « il y a possiblement apparence de conflit d’intérêts » avec la présence de Mme Lalande à la tête du conseil d’administration du principal bras investisseur de Desjardins, Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD).

Plus de détails sur LaPresse.ca