Alain Raymond, entouré du président de la Chambre de commerce de Gatineau, Pierre Samson, et d'un membre gouverneur et président de Brigil, Gilles Desjardins, célèbre l'obtention du titre de Personnalité de l'année au Gala des gens d'affaires.

Un travailleur acharné honoré au Gala des gens d'affaires

Dans la soirée où la Chambre de commerce de Gatineau (CCG) rend hommage aux gens d’affaires de l’Outaouais, l’entrepreneur d’expérience Alain Raymond a été décoré du titre de Personnalité de l’année.

Le président et fondateur du Groupe Raymond — entreprise spécialisée dans les toitures et les revêtements commerciaux et résidentiels — reçoit cet honneur en raison de sa vaste expérience et de son grande implication dans le milieu des affaires de la région, selon le président de la CCG, Pierre Samson.

«C’est un très bon choix, résume M. Samson. Depuis que je suis impliqué à la Chambre de commerce, dans les années 90, Raymond est là. Il a toujours de beaux projets, il travaille très fort.»

M. Raymond s’est dit fier d'obtenir cette reconnaissance de la part de «personnes de calibre», soit les 44 membres gouverneurs de la CCG.

«C’est le plus beau cadeau de ma carrière, après mes enfants», s’est exclamé l’homme d’affaires en montant sur scène.

Issu d’une famille fermière à Mont-Laurier, Alain Raymond a dû quitter l’école à l’âge de 12 ans à la demande de son père. Sa relation avec ce dernier aura forgé son caractère et lui aura permis d’apprendre d’importantes leçons pour réussir en affaires. À l’âge de 17 ans, il suit une formation de ferblantier-couvreur à Montréal et se lance en affaires à l’âge de 23 ans, à Maniwaki.

«Quand j’ai commencé à Maniwaki, on m’a dit que j’étais trop vert. Ça m’a donné du souffle pour réussir», a raconté M. Raymond à la foule de gens d’affaires.

Sur son expérience sur la ferme familiale, il soutient y avoir appris à «travailler fort pour avoir des bons résultats».

La fibre entrepreneuriale de M. Raymond aura été transmise au sein de sa famille. Sa fille, Nancy Raymond, se démarque aujourd’hui comme propriétaire de Steamatic Canada.

Record d’assistance

La salle de conférence du Hilton Lac-Leamy où se tenait le gale était remplie, samedi soir. Plus de 960 personnes avaient acheté leur billet pour être de l’événement. Un record d’assistance, ont annoncé d’entrée de jeu les animateurs du gala.

Le président de la CCG se dit choyé de représenter une communauté d’affaires aussi mobilisée.

«Les gens participent de façon extraordinaire à tous nos événements. Ça démontre que la chambre d’affaires va bien, on a une chambre d’affaires extraordinaire avec la directrice générale qu’on a. C’est une belle organisation et ça se voit parce que les gens embarquent. Les gens d’affaires se tiennent.»