La forte demande et un inventaire restreint pour les maisons unifamiliales ont affermi la hausse des prix à Gatineau au dernier trimestre de 2018, a indiqué Royal LePage.

Un printemps 2019 «exceptionnel» à Gatineau

L’agence Royal LePage prévoit un printemps 2019 « exceptionnel » pour le marché immobilier à Gatineau, période qui sera caractérisée « par des hausses de prix soutenues dans le secteur des propriétés unifamiliales », avance-t-on.

La pause de hausses des taux d’intérêt permettra à des acheteurs potentiels de se positionner avec un peu plus de temps à leur disposition, anticipe-t-on chez Royal LePage.

« Les acheteurs ne sont pas intimidés par les hausses des taux d’intérêt puisqu’ils n’ont pas augmenté aussi rapidement que certains l’avaient prédit », a expliqué le directeur de Royal LePage de la Vallée-de-l’Outaouais, André Mayer.

D’ailleurs, l’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage publiée vendredi révèle que les ventes de maisons de plain-pied au quatrième trimestre de 2018 ont fait un bond de 13,2 % par rapport à la même période en 2017. Les ventes des maisons à deux étages ont connu une légère hausse de 0,7 %.

La forte demande et un inventaire restreint pour les maisons unifamiliales ont affermi la hausse des prix à Gatineau au dernier trimestre de 2018, a indiqué Royal LePage. Le prix médian des maisons à deux étages a connu une augmentation de 5,2 % par rapport à la même période en 2017 pour atteindre 321 698 $.

Le prix des propriétés (maisons à étages, bungalows et condos) à Gatineau au quatrième trimestre de 2018 a enregistré une augmentation modérée de 3,9 % comparativement à la même période en 2017, élevant le prix médian pour l’agrégat à 281 112 $. À l’échelle nationale, le prix des propriétés a augmenté de 4 % pour atteindre 631 223 $.

Le prix des condos à Gatineau a chuté à 187 159 $, mais leurs ventes ont enregistré une hausse importante de 15,6 %, a indiqué l’agence immobilière.

« Bien que le marché du condo continue de composer avec une offre en surabondance, créant une incidence à la baisse sur les prix, l’inventaire commence à diminuer », a précisé Royal LePage, précisant qu’une certaine stabilité de l’inventaire pourrait à plus long terme donner un nouveau souffle dans ce segment.

Le secteur du Plateau continue d’attirer les familles et les jeunes accédants à la propriété en raison de la proximité des services. M. Mayer note d’ailleurs que la construction de la nouvelle bibliothèque dans le secteur génère de l’engouement et contribuera à l’étalement continu des commerces et à la construction future de logement.