Des huit ventes réalisées par Transcontinental depuis avril, trois ont été réalisées avec des employés qui ont décidé de voler de leurs propres ailes en achetant certaines publications.

Transcontinental veut vendre ses journaux au Québec et en Ontario

Quelques jours après s'être délesté de son portefeuille de titres dans les Maritimes, TC Transcontinental (TSX:TCL.A) met en vente ses journaux du Québec et de l'Ontario.
L'éditeur et imprimeur a indiqué mardi que cette décision concernait 93 publications - dont le quotidien Métro de Montréal - ainsi que leur site web.
Transcontinental a précisé qu'elle ne comptait pas vendre ses publications spécialisées dans le milieu des affaires, de la finance et de la construction ainsi que ses activités d'ouvrages pédagogiques.
La société conserve également ses activités de distribution et prévoit demeurer l'éditrice des journaux qui seraient invendus dans le cadre du processus qui devrait s'échelonner sur plusieurs mois.
La semaine dernière, Transcontinental avait cédé 28 publications et quatre usines d'impression dans les Maritimes à SaltWire Network, la société-mère du quotidien The Chronicle Herald, pour un montant qui n'a pas été dévoilé.
L'an dernier, Transcontinental avait quitté la Saskatchewan en vendant ses propriétés médiatiques.
La contribution des médias aux revenus de Transcontinental a continué à diminuer au cours du dernier exercice, ne représentant qu'environ 15,5 pour cent des 2,02 milliards $ de revenus générés par la société. En 2015, ces activités avaient généré environ 19 pour cent du chiffre d'affaires.