Les SUN ont un objectif de financement de 70 000 $.
Les SUN ont un objectif de financement de 70 000 $.

«Tout le monde» peut investir dans les SUN

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
L’entreprise les Serres urbaines Notre-Dame (SUN) lance une campagne d’émission d’obligations communautaires. 

Le député de Chapleau, Mathieu Lévesque, a accepté de s’associer à la campagne en agissant comme président. « Par l’émission et la vente de ces obligations communautaires, les SUN vont pouvoir se développer et prendre vie au cœur de Chapleau, écrit-il dans les documents d’information sur la campagne. La mise sur pied d’un tel projet est nécessaire et souhaitable dans notre société. À terme, ce projet se traduira par un développement durable de notre collectivité. »

Le député de Chapleau, Mathieu Lévesque

Les investisseurs intéressés pourront acheter l’une des 100 obligations de 100, 500 ou 3000 $ pour un terme de cinq ans. Cette forme de financement social n’est pas un don. Ceux qui achèteront des obligations auront un retour sur leur investissement variant entre 1,3 et 2 % annuellement. Au bout de cinq ans, un investissement de 500 $ vaudra 538 $. La période de vente se termine le 30 novembre. 

La présidente des SUN, Lyne Bouchard, précise que tout le monde peut investir dans l’entreprise en achetant des obligations. 

« Les raisons d’investir sont nombreuses, dit-elle. Souhaiter par exemple l’embellissement du Vieux-Gatineau, vouloir contribuer à la création d’un lieu d’innovation qui profitera à la grande communauté gatinoise, ou bien investir son argent à un taux plus avantageux que celui offert par les institutions bancaires », explique-t-elle. Les SUN ont un objectif de financement de 70 000 $. L’argent permettra à l’entreprise de payer des ressources humaines, louer des espaces à bureau et créer des outils promotionnels en attendant la construction du complexe aquaponique. 

Les obligations communautaires sont semblables à toute autre obligation avec une valeur nominale. C’est une forme de prêt, sans institution financière. Le titre rapporte des intérêts annuels et ne comporte aucuns frais de gestion. Les obligations communautaires ne sont cependant pas garanties et elles arrivent au dernier rang lors du remboursement des créanciers en cas de liquidation. 

Les contrats de souscription sont disponibles en contactant directement les SUN.

***

À LIRE AUSSI: Fruits, légumes et poissons frais produits en pleine ville à Gatineau