La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a conclu sa tournée provinciale à Gatineau jeudi.

Tourisme: vendre le Québec, d’abord et avant tout

À la conclusion de sa tournée du Québec à Gatineau, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, invite les régions touristiques à unir leurs forces.

« L’objectif, c’est de vendre d’abord et avant tout le Québec, à l’interne et à l’international. De faire en sorte que le Québec soit un premier de classe dans l’offre touristique, parce qu’on a toutes les qualités », soutient Mme Proulx.

La ministre doit présenter une stratégie du développement économique au cours des prochains mois. C’est pour étoffer son plan qu’elle s’est rendue partout en province pour rencontrer les acteurs de l’industrie touristique.

Si on en croit ses propos en entrevue avec Le Droit, la stratégie de Caroline Proulx risque de miser beaucoup sur les portes d’entrée du Québec. Elle réitère d’ailleurs que l’Outaouais, comme Montréal et Québec, est considérée comme une région importante pour son gouvernement.

« Gatineau, c’est une belle porte d’entrée pour le reste du Canada, notamment l’Ontario, et pour la Côte est Américaine, soutient Mme Proulx. Si on s’assure que l’expérience vécue est exceptionnelle, ils vont vouloir ensuite aller à Sept-Îles, à Pohénégamook, à Matane ou dans le Grand Nord. »

Tourisme d’affaires

La pénurie de main-d’œuvre — qui sévit un peu partout au Québec — et un projet de nouveau centre des congrès à Gatineau pour développer le tourisme d’affaires sont les deux principaux enjeux soulevés auprès de la ministre Proulx, a confié au Droit la présidente de Tourisme Outouais, Geneviève Dumas.

Caroline Proulx reconnaît le potentiel du tourisme d’affaires qui « est deux fois plus lucratif que le tourisme traditionnel » et qui est particulièrement vigoureux durant des périodes plus tranquilles pour l’industrie touristique.

La ministre souligne cependant que plusieurs régions du Québec désirent développer leur offre dans ce domaine. En collaboration avec Tourisme Laval, son ministère appuie les différentes régions à préparer une stratégie pour attirer davantage les touristes en visite pour les affaires. Ils attendent toutefois que les régions intéressées se manifestent.

« Si Gatineau se manifeste, c’est clair qu’on va les accompagner dans leur souhait de se développer dans le tourisme d’affaires », affirme Mme Proulx.