La société Restaurant Brands International a indiqué que le rafraîchissement de Tim Hortons n’était pas terminé. Elle a rénové 400 restaurants l’année dernière, et a l’intention de faire de même cette année, en plus d’avoir des plans pour des cafés «super urbains» dans les grandes villes comme Toronto et Vancouver.

Tim Hortons mise sur l’innovation pour assurer sa future croissance

TORONTO — L’action de Restaurant Brands International a bondi de près de six pour cent vendredi, après que la société a dévoilé de solides résultats supérieurs aux attentes pour son deuxième trimestre.

La société mère de Tim Hortons a estimé que son adoption rapide de nouveaux goûts et technologies avait contribué à la croissance des ventes dans ses 26 000 restaurants à travers le monde.

RBI, qui est également propriétaire des enseignes Burger King et Popeyes, s’est employé à ajouter des produits à base de protéines végétales à ses menus et à étudier des options comme les kiosques numériques et les applications numériques pour attirer les consommateurs du secteur concurrentiel de la restauration rapide.

Pour Tim Hortons, cela s’est notamment traduit par l’arrivée de nouveaux sandwiches et hamburgers au petit-déjeuner comprenant des galettes de la marque Beyond Meat, la rénovation de restaurants, l’entrée en vigueur d’un nouveau programme de fidélisation et l’ouverture d’un nouveau café à son siège social, pour tester ses nouvelles offres.

«Notre vision de l’innovation avec Tim Hortons, en particulier au Canada, a été d’écouter nos clients et de proposer ce que nous appelons une innovation inspirée des tendances», a affirmé le président de Tim Hortons, Alex Macedo.

Ces efforts ont contribué à faire grimper les ventes, bien que la croissance de Tim Hortons soit à la traîne par rapport aux autres enseignes de RBI.

Les ventes des cafés Tim Hortons ouverts depuis au moins un an ont augmenté de 0,5 % au dernier trimestre par rapport à l’an dernier. Burger King, où la société a annoncé jeudi le lancement des hamburgers de protéines végétales Impossible Whopper aux États-Unis, a enregistré une hausse des ventes comparables de 3,6 %, tandis qu’elles ont progressé de 3,0 % chez Popeyes.

La société a indiqué que le rafraîchissement de Tim Hortons n’était pas terminé. Elle a rénové 400 restaurants l’année dernière, et a l’intention de faire de même cette année, en plus d’avoir des plans pour des cafés «super urbains» dans les grandes villes comme Toronto et Vancouver.

Le programme de fidélisation de Tim Hortons lui donnera également des moyens sans précédent de voir comment ses nouveaux produits et ses nouvelles initiatives fonctionnent, a ajouté M. Macedo.

«La vraie beauté du programme est d’apprendre au sujet de leurs habitudes, de comprendre à quels moments ils viennent, pourquoi ils viennent et d’essayer de rendre leur expérience plus agréable», a-t-il expliqué lors d’une entrevue.

«Nous collectons une quantité infinie de données, et je pense que, à moyen et à long terme, cela modifiera considérablement la relation que nous entretenons avec nos clients.»

Environ sept millions de Canadiens se sont déjà inscrits au programme, tandis que près de la moitié des clients glissent leur carte ou utilisent l’application pour faire des achats, a souligné M. Macedo.

Résultats supérieurs aux attentes

Dans l’ensemble, Restaurant Brands a enregistré une croissance des ventes de 7,9 % à l’échelle du système au cours du trimestre clos le 30 juin, soutenu par les 1245 restaurants de plus qu’il comptait par rapport au deuxième trimestre de l’an dernier.

Les revenus de l’entreprise ont atteint 1,4 milliard $US au cours du trimestre, ce qui était largement conforme aux attentes de 1,383 milliard $US. L’an dernier, les revenus s’étaient chiffrés à 1,343 milliard $US.

Tim Hortons était responsable de 842 millions $US de ce chiffre d’affaires, en hausse par rapport à 823 millions $US l’an dernier.

Le bénéfice net ajusté a atteint 331 millions $US, ou 71 cents US par action, en regard de celui de 313 millions $US, ou 66 cents US, d’il y a un an. Les analystes visaient un bénéfice ajusté de 296 millions $US, ou 65 cents US par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

L’action de RBI a avancé vendredi de 5,69 $, soit 5,9 %, pour clôturer à 102,01 $ à la Bourse de Toronto.

Restaurant Brands continue son expansion internationale, notamment avec de nouveaux partenariats pour Popeyes en Chine et en Espagne, et pour Tim Hortons en Thaïlande. La société s’est fixé pour objectif de porter le nombre total de ses restaurants à plus de 40 000 au cours des huit à dix prochaines années.